Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

15 avril 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Une Matapédienne réalisera un Ironman 70.3 pour une bonne cause

TRIATHLÈTE

©Photo Gracieuseté

Isabelle Paquin en compagnie de sa sœur lors d’une randonnée avec l’équipe des Roses du Parc de la Mauricie.

Le 23 juin prochain, l’Amquienne Isabelle Paquin relèvera un défi sportif d’envergure en effectuant 90 km de vélo, 21,1km de course et 1,9 km de nage. Isabelle dédiera d’ailleurs son premier Ironman 70.3 aux personnes atteintes du cancer.

Portée par le dépassement de soi, c’est en 2014 qu’Isabelle a fait le choix de remettre l’activité physique au centre de ses intérêts. Un pas à la fois, Isabelle est parvenue à atteindre ses objectifs de remise en forme pour finalement rejoindre le rang des triathlètes.

« J’ai travaillé très fort pour améliorer ma condition physique. Disons qu’à la base, je n’avais pas le physique de l’emploi et le talent naturel de certains sportifs. Par contre, j’étais déterminée à prouver à la terre entière que les femmes comme moi avaient leur place dans le monde du sport et que le sport n’était pas qu’une question de performance. Le sport, c’est la vie et c’est surtout le plaisir de se sentir en vie », a révélé la mère de famille à la fois carriériste et sportive.

Il s’agit alors d’un tout premier demi-Ironman à vie pour Isabelle. « C’est ma sœur Julie qui m’a un peu incité à le faire. Je regardais les distances et je me disais je vais mourir », a-t-elle lancé quelques semaines avant le grand jour.

Publicité

Défiler pour continuer

Une motivation supplémentaire

Souhaitant donner un sens à ce défi de taille, Isabelle a eu l'idée de s'associer à une cause qui lui tient particulièrement à coeur. En ce sens, Isabelle supportera l’Association du cancer de l’Est-du-Québec en amassant des dons qui seront entièrement remis à l'organisme, dans le cadre de son Ironman 70.3.

La triathlète admet avoir une pensée pour son cousin emporté par un cancer quelques années auparavant. « Cette maladie touche tellement de gens. J’ai fait la promesse à mon cousin de vivre deux fois plus intensément et de savourer chaque jour de ma vie, pour lui. Quand je nage, que je roule ou que je fais ma course matinale, c’est souvent difficile physiquement, mais ma douleur est temporaire. Les gens atteints du cancer et leurs familles souffrent beaucoup et je veux les aider. »

Les gens sont d’ailleurs invités à contribuer via la plateforme je donne en ligne

Commentaires

16 avril 2019

vital béland

Wow tout simplement Isabellle...wow..

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média