Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

06 avril 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Nick Micho et ses comparses lancent « Les cinq endroits les plus hantés du Québec »

BANDE DESSINÉE

Nick Micho lancement

©Photo Gracieuseté

Guillaume PB, Le David Gauthier, Nick Micho, Anthony Charbonneau- Grenier et Julien Dallaire-Charest lors du lancement de l'album « Les cinq endroits les plus hantés du Québec ».

L'Amquien d'origine, Nick Micho, a lancé sa toute nouvelle bande dessinée intitulée « Les cinq endroits les plus hantés du Québec » en compagnie de ses quatre comparses bédéistes.

L'auteur de Blackrose saga, lancé l'automne dernier, récidivait avec une nouvelle formule, soit de réunir cinq artistes pour produire autant d'histoires inspirées de lieux horrifiants du Québec. « La belle province regorge d’histoires de fantômes, de possession et d’esprits tourmentés, qui sont souvent plus près de nous qu'on le pense, explique Nick Micho. La création de cet album a demandé beaucoup de recherche, de lecture et de visionnements vidéo. Chaque auteur s'est rendu sur place et a, lorsque possible, visité le lieu où se déroule son histoire, laissant ainsi transparaître une authenticité et un réalisme frappants. »

C'est ainsi qu'est né « Les cinq endroits plus hantés du Québec » sous la plume de Nick Micho, Guillaume Proteau-Beaulieu, Julien Dallaire-Charest, Anthony Charbonneau-Grenier et Le David Gauthier. Les cinq histoires racontées dans le recueil sont inspirées des véritables légendes entourant les endroits en question. Il s'agit de la maison hantée de Notre-Dame-des-Neiges, de la prison Morrin de Québec, de l'ancien asile de Saint-Clotilde de Horton et des chutes Montmorency d'où s'est jeté la Dame Blanche selon la légende de 1759.

Nick Micho

©Photo Gracieuseté

Nick Micho est plutôt fier d'avoir réalisé ce projet qui met la lumière sur cinq jeunes bédéistes québécois.

Lieux hantés

©Photo Gracieuseté

La couverture de l'album « Les cinq endroits les plus hantés du Québec ».

Pour ce projet, les bédéistes y sont allés avec la méthode du sociofinancement qui a été particulièrement efficace puisqu'une somme de 5 600 $ a été amassée sur un objectif de 4 000 $. Ce montant a permis d'assurer l'impression de l'album, un petit salaire pour les artistes ainsi que l'impression d'illustrations et de signets personnalisés.

Le lancement a eu lieu le 5 avril dernier au Scanner Bistro de Québec devant plusieurs dizaines de personnes. Les auteurs ont alors pu parler de leur projet et dédicacer leurs albums. Les gens de la Vallée ne sont pas en reste puisque la librairie Tchèque ça! est le premier point où les gens peuvent se procurer la nouvelle création de Nick et ses camarades.

 

Publicité

Défiler pour continuer

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média