Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 mars 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Un Amquien s’empare du bronze avec le Rouge et Or

VOLLEYBALL

©Photo Gracieuseté - Olivier la Haye

L'athlète originaire de La Matapédia a livré une performance marquante lors du Championnat de volleyball masculin U SPORTS 2019 tenu du 15 au 17 mars dernier.

Les huit meilleures équipes canadiennes de volleyball universitaire masculin se sont données rendez-vous au PEPS de l’Université Laval pour disputer le championnat national.  Benjamin Couturier d’Amqui aura connu un premier championnat canadien plutôt marquant au sein du Rouge et Or.  

Évoluant pour le Rouge et Or de Québec depuis un peu plus d’un an, l’athlète originaire d’Amqui a pu mettre la main sur une médaille de bronze avec son équipe, après avoir défait les Golden Bears de l’Alberta en quatre manches. Habituellement deuxième libéro de sa formation, Benjamin s’est vu décerné le premier rôle défensif à la suite d’une blessure du joueur de l’alignement partant, soit Rémi Cadoret.

« Notre libéro s’est foulé la cheville. Toute la semaine, dans le fond, j’ai pratiqué avec le côté partant, mais je ne savais pas si j’allais jouer ou s’il allait être correct. Finalement, vendredi avant le premier match, les coachs m’ont rencontré pour me dire que ce serait moi le libéro », a déclaré le jeune homme de 22 ans.

Une opportunité saisie

Benjamin admet avoir vécu une semaine plutôt stressante en vue du championnat national. « C’était dure à gérer parce que je ne savais pas trop si ça allait être moi ou Rémi. Quand ils ont dit que ce serait moi, les coachs m’ont vraiment mis en confiance, ça comme été un poids de moins sur mes épaules. » Il faut dire que Benjamin a été affecté par la mononucléose en cours de saison, une infection qui a inévitablement impacté son année sportive.

 Benjamin a finalement disputé les trois matchs du championnat qui se sont déroulés devant plus de 3 000 personnes présentes, en grande partie, pour l’équipe locale. Soulignons qu’à leur avantage, les protégés de Pascal Clément avaient la foule derrière eux.  

Une saison d’exception

Pendant plus de six ans, l’équipe masculine de volleyball du Rouge et Or n’est pas parvenue à grimper sur le podium. La dernière médaille du Club remontait au championnat national de 2013. La troupe de Pascal Clément n’a subi qu’une défaite cette saison, lors de la demi-finale du championnat national. « On a eu une saison parfaite, 16 victoires 0 défaite », a affirmé le joueur défensif du Rouge et Or. Selon le jeune sportif étudiant en administration, la chimie de l’équipe justifie entre autres les excellents résultats enregistrés. « On a vraiment une équipe soudée, c’est ça qui fait la différence », a-t-il révélé en ajoutant que la plupart des joueurs de son équipe sont des coéquipiers de longue date, depuis l’époque collégiale notamment.

Le volleyball, une affaire de famille

Durant sa saison universitaire, Benjamin a dû compter son frère jumeau parmi ses adversaires puisque ce dernier évolue pour le Vert et Or de Sherbrooke. « On parle jamais de volley quand on est ensemble », a-t-il lancé en parlant des moments partagés avec son jumeau identique, Samuel. Visiblement, le volleyball semble être une tradition familiale chez les Couturier. Rappelons que leur frère aîné, Jonathan, est entraîneur de volleyball pour le Club de l’Assaut, à Amqui. C’est d’ailleurs à Amqui que les frères Couturier ont appris les rudiments du sport.

Les trois frères ont d’ailleurs évolué dans la même équipe lors d’une saison avec l’alignement AA du Cégep de Rimouski. Les jumeaux Benjamin et Samuel ont ensuite pris la voie du collégial AAA, à quelques kilomètres de distance. Samuel est allé du côté de Saint-Jérôme alors que Benjamin a choisi les Titans de Limoilou, à Québec.

Rappelons les mentions individuelles du frère jumeau de Benjamin, Samuel Couturier, qui enregistre à sa fiche deux mentions « étoile de la semaine » du RSEQ pour la saison courante sans oublier le titre de recrue de l’année du RSEQ en 2017-2018.

©Photo Gracieuseté - Benjamin Couturier

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média