Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

12 mars 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Le nouveau chef du Bloc Québécois à la recherche de sympathisants

©Photo L'Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Yves-François Blanchet était de passage dans la Vallée de La Matapédia pour la toute première fois à titre de chef du Bloc québécois.

Le chef bloquiste, Yves-François Blanchet, était de passage à Amqui hier soir dans le cadre de sa tournée axée vers les régions de la Côte-Nord et du Bas-Saint-Laurent. Une cinquantaine de personnes ont pris part à cette assemblée publique du Bloc québécois en compagnie de son chef ainsi que du député péquiste et chef parlementaire, Pascal Bérubé.

Officiellement chef du Bloc québécois depuis janvier dernier, Yves-François Blanchet multipliera ses visites dans le Bas-Saint-Laurent au cours des prochaines semaines puisque ce dernier entame une tournée nationale en vue des élections fédérales à venir. « Je reviens au début du mois de mai », a-t-il confirmé lors d’une allocution.

Autrefois gérant du chanteur Éric Lapointe et grandement impliqué dans l’industrie musicale québécoise, Yves-François Blanchet consacre désormais toutes ses énergies en politique. Familier avec la notion de tournée, l’homme politique sera, cette fois-ci, l’attraction principale du périple. Le premier arrêt de sa tournée politique a eu lieu en sol nord-côtier, du côté de Sept-Îles et de Baie-Comeau, le 10 mars dernier. Par ailleurs, la députée du Bloc québécois pour la circonscription de Manicouagan, Marilène Gill, était présente à l’assemblée militante d’Amqui le lundi 11 mars. La journée du 11 mars fut notamment ponctuée de nombreuses rencontres, à Baie-Comeau et à Rimouski, tout juste avant le rassemblement matapédien.

Lors de l’assemblée dans la Vallée, le chef du Parti québécois, Pascal Bérubé, a procédé à la présentation du chef bloquiste devant les dizaines de militants présents à la microbrasserie d’Amqui. « Ce n’est pas la première fois que le chef du Bloc québécois et le chef du Parti québécois se croisent », a déclaré Pascal Bérubé avant d’inviter Yves-François Blanchet sur scène. C’est dans une ambiance amicale que Bérubé a cédé la parole au chef du Bloc.

La maladresse de Trudeau soulevée

Le chef bloquiste n’a pas mâché ses mots en parlant de la saga entourant le Premier ministre du Canada. « On assiste à l’extrême maladresse du gouvernement Trudeau. » Yves-François Blanchet a également remis en question l’intégrité de certains hommes au pouvoir. « Je veux, comme n’importe qui, qu’on attrape les bandits à cravate. » Dans son discours teinté d’indignation, Yves-François Blanchet a parlé d’un Québec méprisé.

« Non seulement le Canada ne travaille pas pour le Québec, mais plus souvent qu’à son tour, il travaille contre », a-t-il exprimé en mentionnant, de surcoît, tout l’argent injecté majoritairement dans l’Ouest canadien.

Un militant inattendu

À la grande surprise des sympathisants matapédiens, l’auteur-compositeur-interprète Daniel boucher était de la partie à Amqui pour partager sa vision du souverainisme. « L’indépendance dépend de nous autres. Il faut travailler fort si on veut que le Québec nous ressemble. Impliquons-nous, essayons de trouver des réponses à la résistance », a déclaré le chanteur québécois originaire la Haute-Gaspésie.

Les militants matapédiens se sont exprimés

Quelques sympathisants ont pris la parole lors de la période de questions accordée à la toute fin du rassemblement. Certains témoignages laissaient sous-entendre l’ébranlement du Parti québécois. « Vous nous demandez de vous suivre, moi je vous demande d’aller à la guerre. » 

©Photo L'Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Pascal Bérubé aux côtés de Daniel Boucher.

La démission de Catherine Fournier questionnée

Quelques inquiétudes concernant le départ insoupçonné de Catherine Fournier au sein du Parti québécois ont néanmoins refait surface hier soir. Il faut dire que Catherine Fournier a émise certaines déclarations pessimistes face à l’avenir du Parti. « Le Parti québécois a cessé d'attirer et de se renouveler », a-t-elle dit.

Le PQ garde espoir

Le chef parlementaire a révélé, en sol amqui, quelques pistes qui forgeront la nouvelle stratégie de son Parti. « L’unicité sera prioritaire, on va travailler ensemble. On n’a plus les moyens de se diviser », a-t-il affirmé en faisant référence à la démission de l’ancienne députée péquiste de Marie-Victorin, Catherine Fournier.

©Photo Facebook - Pascal Bérubé

Les bloquistes Marilène Gill et Yves-François Blanchet en compagnie du chef péquiste Pascal Bérubé et du militant Daniel Boucher.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média