Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 février 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Une entreprise d’ici gagne le Grand Prix Grafika 2019

RECONNAISSANCE

prix grafika 2019 - entreprise Fragment

©Photo Gracieuseté

Le co-fondateur de Fragment, Pier-Luc Fournier, est monté sur scène pour recevoir le prix remis à son entreprise dans le cadre du concours Grafika 2019.

PRIX. L’entreprise Fragment, co-fondée par le Matapédien Pier-Luc Fournier, a remporté la plus haute distinction de l’industrie québécoise du design graphique, jeudi dernier. Sid Lee signe l’identité visuelle de Fragment qui propose une expérience funéraire moderne et novatrice.

La 22e édition du concours Grafika a couronné une entreprise de la région qui propose une nouvelle façon d’aborder les rites funéraires. Ayant près de 2 ans d’existence, Fragment est parvenu à se démarquer par l’intelligence et la sobriété de sa marque en harmonie avec le sujet pourtant délicat. C’est d’ailleurs cette cohérence des éléments qui leur a valu ce prestigieux prix. Rappelons que Fragment partage également les honneurs avec l’agence créatrice de son design, soit Sid Lee.

« C’est un peu comme les Oscars du design au Québec. Sid Lee avait appliqué pour notre projet. On est bien content de gagner ce prix-là. On se mesurait à des grandes entreprises québécoises, c’est très cool de repartir gagnant », a indiqué l’un des fondateurs de l’expérience Fragment, Pier-Luc Fournier.

Pour les deux créateurs de Fragment, David Beaulieu et Pier-Luc Fournier, Sid Lee s’est avéré être l’agence idéale pour le projet. « On voulait s’éloigner du moule traditionnel funéraire pour offrir des services technologiques aux personnes endeuillées tout en gardant le côté humain. C’est pour ça qu’on a choisi Sid Lee. Toute l’expérience utilisateur, c’est eux qui assurent ça aussi. »

Considérée comme une « start-up », la compagnie Fragment poursuit néanmoins ses efforts de développement.  « Le service qu’on vend surtout présentement c’est un outil de vidéo commémorative qui sert à diffuser les souvenirs du défunt dans les salons funéraires. Actuellement, on a 35 maisons funéraires qui offrent nos services », a indiqué le vingtenaire qui s’y connait en ce domaine. Pier-Luc est d’ailleurs le fils de monsieur André Fournier de la Maison commémorative familiale Fournier.

Le jeune homme en charge de l’innovation et du développement au contenu de Fragment admet que la technologie a souvent bien mauvaise presse. Il croit cependant qu’en utilisant la technologie à bon escient, elle peut parvenir à rassembler les gens.

« Il se passe des choses dans le milieu funéraire en ce moment, mais nous sommes les seuls à avoir développé des outils technologiques et humains, qui gardent un souvenir durable de la personne décédée tout en accompagnant les endeuillés dans leur deuil. »

Rappelons qu’en novembre dernier, le président-directeur général de Fragment, David Beaulieu, a figuré parmi les invités de l’émission Deux hommes en or sur les ondes de Télé Québec. Le co-fondateur a donc eu l’occasion de parler de l’expérience funéraire revisitée aux animateurs Pierre-Yves Lord et Patrick Lagacé.

Fragment

©Photo Facebook - Fragment

Le président-directeur général de Fragment, David Beaulieu, était de passage à Deux hommes en or, en novembre dernier, pour discuter de l'expérience funéraire Fragment.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média