Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 février 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Prévention policière entourant la sécurité ferroviaire et routière

campagne sécurité ferroviaire

©Photo L'Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Une opération policière visant à appliquer les règles de sécurité routière et ferroviaire, surtout lors des passages à niveau, a été effectuée ce jeudi un peu partout dans la Ville d’Amqui.

La Sûreté du Québec, en collaboration avec les policiers de la compagnie du CN et des contrôleurs routiers, a procédé à une campagne de sensibilisation dans la Ville d’Amqui afin de rappeler les mesures de sécurité aux abords des passages à niveau.

 Le corps policier de la Sûreté du Québec et du CN ainsi que des agents du contrôle routier souhaitaient sensibiliser la population quant aux règles de sécurité entourant la voie ferrée. Trois importants passages à niveau, situés sur les rues d’Auteuil et Proulx puis sur l’Avenue du Parc, ont été ciblés lors de cette opération.

« Une campagne de sensibilisation sur la sécurité ferroviaire et routière qui réunit trois organismes comme ça, c’est une première pour nous. En intervenant sur le terrain, on se rend compte que la mission est d’une grande utilité. On sera certainement de retour dans un futur rapproché, probablement au printemps », a révélé André-Pierre Savard du Service de police du CN.

Réglementation

Ces opérations qui ont animé la Ville d’Amqui de 11h00 à 13h30 visaient notamment à réprimander les piétons, automobilistes et les motoneigistes qui ne respectent pas la signalisation ni les normes entourant les passages à niveau. Il est entre autres interdit de franchir un passage à niveau avant un train, de contourner une barrière baissée ou de s’immobiliser sur la voie ferrée. Il est également strictement défendu d'empiéter ou de s’immobiliser à moins de quatre mètres d’un chemin de fer. Notons que les contraventions émises par la police du CN peuvent représenter des frais d’environ 150 dollars et plus. Plusieurs constats d’infraction ont d’ailleurs été remis lors de ces opérations qui se déroulaient à Amqui.

Outre les amendes reliées à la sécurité ferroviaire, ce fut également l’occasion de réprimander les utilisateurs du cellulaire au volant, les automobilistes qui ne portaient pas leur ceinture de sécurité et qui n’effectuaient pas les arrêts obligatoires, notamment lorsque le signal d’arrêt obligatoire est donné par un autobus scolaire. Certes, cette campagne de sécurité aura eu pour effet de responsabiliser davantage les usagers du réseau routier en plus de rafraîchir la mémoire quant au code de la route.

Sensibiliser pour prévenir des accidents

Le policier du CN, André-Pierre Savard, précise que ces opérations qui se déroulent partout en province ont pour but de raisonner les usagers de la route, notamment par l’octroi de constat d’infraction, afin d’éviter tout accident. Rappelons qu’en mars dernier, un motoneigiste a perdu la vie à Causapscal après avoir été heurté par un train sur une traverse ferroviaire. Notons qu’en 2018, plus de 236 incidents ferroviaires, reliés aux passages à niveau et aux intrusions sur la voie ferrée, ont été enregistrés au Canada. De ce nombre, 72 personnes ont été blessées et 53 décès ont été constatés. Près de 40 incidents se seraient produit au Québec, selon les statistiques du programme Opération Gareautrain.  

La campagne de sensibilisation se poursuit du côté des corps policiers concernés. Notons que ces opérations ont également eu lieu dernièrement à Rimouski ainsi qu’à Matane.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média