Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 janvier 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

La SERV s’impose comme producteur acéricole

MATAPÉDIA

©Photo Gracieuseté

En devenant propriétaire du Centre Acéricole Matapédien, la SERV se positionne parmi les plus grands producteurs de sirop d’érable dans l’Est-du-Québec.

ÉCONOMIE LOCALE. La Société d’exploitation des ressources de la Vallée, coopérative de solidarité (SERV) a réalisé un bon coup en faisant l’acquisition du Centre Acéricole Matapédien en ajoutant notamment 42 000 entailles à son exploitation de l’eau d’érable.

La SERV a fait l’acquisition du Centre Acéricole Matapédien, situé à Saint-Cléophas et anciennement connu sous la propriété de la famille Poirier. C’est cependant monsieur François Gaudet qui en était propriétaire depuis les dernières années et qui a donc passé le flambeau à la coopérative matapédienne.

Un joueur important en acériculture

La concrétisation de cette prise majeure a pour effet de positionner la Coop matapédienne parmi les plus importantes entreprises acéricoles de l’Est-du-Québec, selon la direction. La SERV s’impose alors davantage en tant que producteur de sirop d’érable.

« C’est une orientation toute naturelle pour nous qui sommes dans le secteur forestier depuis 45 ans. En diversifiant nos activités, nous prenons ainsi les devants pour assurer la pérennité des emplois dans la région », a déclaré M. Martin Landry, président de SERV.

Publicité

Défiler pour continuer

L’achat du Centre Acéricole Matapédien ajoute plus de 42 000 entailles aux acquis de la SERV. Rappelons qu’en 2016, la SERV s’est vu octroyer le droit de produire 20 000 érables sur le territoire matapédien, ce qui amène le décompte à plus de 62 000 entailles appartenant à la Coop. La production sera d’ailleurs enclenchée dès ce printemps. « On a commencé l’entaillage dans les derniers jours, des gens sont d’ailleurs sur le terrain pour entailler les érables », a indiqué le directeur général de la SERV, Sébastien Jean.

Une bonne nouvelle pour l’économie locale

Par ailleurs, cette nouvelle acquisition s’inscrit dans le développement de l’économie locale. « Nous sommes ravis de poursuivre le travail réalisé par le précédent propriétaire, M. François Gaudet, qui a su bien aménager ses boisés pour l’avenir », a affirmé le directeur général de la SERV, en ajoutant que monsieur Gaudet demeurera à l’emploi de l’entreprise pour les prochaines années. Notons que cette transaction assurera plus d’une dizaine d’emplois saisonniers dans La Matapédia.

Des produits d’érable biologiques

La SERV déploiera les efforts nécessaires pour produire du sirop d’érable biologique. 

« On veut éviter d’utiliser des produits chimiques quand on peut utiliser des produits plus naturels pour arriver au même résultat. Ça prend peut-être un petit peu plus de travail et d’énergie, mais ça fait partie de nos valeurs », a déclaré monsieur Sébastien Jean

La coopérative assurera également chacune des étapes nécessaires pour produire le sirop d’érable, de l’entaille à la production en baril et ce, dans une orientation biologique. « Le Centre Acéricole était déjà certifié biologique, ça nous donne une longueur d’avance », a-t-il précisé en faisant référence aux démarches de certification biologique qui s’avèrent parfois compliquées.

L’entreprise prévoit d’ailleurs la production de 180 000 livres de sirop d’érable. Soulignons que la SERV a pour mission de favoriser le développement économique et enrichir le patrimoine forestier de la Vallée de La Matapédia.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média