Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

14 janvier 2019

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Deux écoles primaires matapédiennes luttent contre la violence

unité sans violence

©Photo Gracieuseté - Karen Lavoie

Il s’agit de la première année d’implantation du programme UNITÉ sans violence dans un établissement scolaire de La Matapédia.

Le programme UNITÉ sans violence a été mis en place depuis l'automne dernier dans les écoles primaires de Saint-Moïse et de Causapscal en partenariat avec un Policier Intervention Milieu Scolaire (PIMS), Sébastien Lalime.

Alors que l’intimidation et la violence demeurent au sommet des fléaux dans les écoles, un projet d’UNITÉ sans violence a été implanté par la Sûreté du Québec en 2008 afin de contrer les comportements violents en milieu scolaire. Ce programme dédié aux élèves québécois vise à encourager les jeunes à adopter des comportements pacifiques au détriment de la violence.

Grâce aux démarches du policier matapédien Sébastien Lalime, L’UNITÉ sans violence est maintenant présente dans deux écoles primaires de la Vallée, depuis la toute dernière rentrée scolaire. Les membres du programme scolaire sont des élèves de cinquième et sixième année du primaire.

Un contrat d’engagement de non-violence

Les membres du programme UNITÉ sans violence possèdent un chandail sur lequel un contrat d’engagement de non-violence se fait remarquer. Chaque contrat est personnalisé par l’élève qui détermine lui-même la forme de violence qu’il souhaite enrayer. Tous les élèves concernés ont donc adhéré au contrat en y apposant leur signature. Ce programme se poursuit tout au long de l’année scolaire. Les élèves sont également invités à poursuivre cet engagement à la maison.

Promouvoir les bons comportements

Au cours de l’année scolaire, les élèves membres de l’UNITÉ sans violence visitent l’ensemble des classes de leur école pour expliquer leur mission. Le regroupement d’enfants est également attentif aux comportements violents qui se manifestent en terrain scolaire, soit dans la classe, dans les corridors ainsi que dans la cour d’école. Les bons comportements sont aussi récompensés par l’octroi de billets soulignant l’attitude adéquate des élèves qui courent une chance de gagner un prix à chaque mois.

Des effets positifs sur les comportements des jeunes

Alors que des évaluations scientifiques ont démontré l’efficacité du programme, des membres du corps professoral et policier soutiennent notamment que l'UNITÉ sans violence favorise le sentiment d’appartenance au groupe en plus de mobiliser tous les acteurs concernés par l’intimidation et la violence à l’école. Rappelons que l’objectif commun est d’offrir à tous les élèves un milieu d’apprentissage sain et sécuritaire.

Le policier instigateur du nouveau programme dans La Matapédia, Sébastien Lalime, souligne le fort intérêt de plusieurs autres écoles primaires de la Vallée à emboîter le pas. 

« C'est la première fois que c'est mis en place dans la Vallée de La Matapédia. On attend la fin de l'année pour évaluer le programme, mais à date, ça se passe super bien. Le retour est très positif. Les intervenantes responsables du projet sont bien contentes des résultats entre autres », a indiqué l'homme à l'origine de cette lutte contre la violence dans les écoles matapédiennes. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média