Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

30 Septembre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La Société d’exploitation de la Vallée fait appel aux étudiants pour contrer la pénurie de main-d’oeuvre

La Société d’exploitation de la Vallée fait appel aux étudiants pour contrer la pénurie de main-d’oeuvre

©Photo Gracieuseté

L’équipe des reboiseurs étudiants de la cuvée 2018 ont soutenu les travailleurs réguliers dans leurs travaux de reboisement.

La Société d’exploitation des ressources de la Vallée (SERV) a, à nouveau, fait appel à une équipe d’étudiants pour effectuer des tâches de reboisement, palliant ainsi à un manque de main-d’œuvre criant.

Il s’agit de la troisième année consécutive que la SERV fait appel aux étudiants de la Vallée pour assister les équipes de reboiseurs en place. Le but est double puisqu’en plus d’aider à combler un manque de main-d’œuvre, les étudiants ont l’occasion d’acquérir de l’expérience en foresterie en côtoyant des reboiseurs possédant des années de métier derrière la cravate. « Les jeunes sont dynamiques et ont appris le métier très rapidement », a souligné le contremaître et formateur, Gilles Morissette.

Le président de la Société d’exploitation des ressources de la Vallée, Martin Landry, explique que l’embauche d’étudiants est essentielle puisque le charge de travail est supérieure à ce que les équipes de travail régulières peuvent accomplir. Seulement en 2018, c’est plus d’un million d’arbres qui ont été plantés dans les forêts publiques et privées. « Le recrutement d’étudiants s’avère être une solution efficace, explique Martin Landry. Toutefois, les besoins s’annoncent grandissants dans les prochaines années, notamment au niveau des débroussailleurs, des livreurs de plants et des reboiseurs. »

L’enjeu de la valorisation des métiers sylvicoles est plus que jamais d’actualité. La SERV estime que les efforts de sensibilisation auprès des instances gouvernementales doivent se poursuivent afin que plus de jeunes s’intéressent à la foresterie. Force est d’admettre que la pente sera longue à remonter. À preuve, le Centre matapédien d’études collégiales offre un cours en foresterie depuis quelques années, mais faute d’inscriptions, aucune cohorte n’a pu être formée.

D’ailleurs, lorsqu’on regarde l’équipe de la SERV, les employés actuels comptent en moyenne 18 ans d’expérience. Certains sont en service depuis plus de 40 ans. Au total, les douze travailleurs comptent un total de 225 années d’expérience.

La SERV est devenue une coopérative de solidarité le 1er janvier 2017 après plus de 40 ans d’opérations. En adoptant ce modèle, la Société d’exploitation des ressources de la Vallée souhaitait se rapprocher de ses membres en offrant des services qui répondent davantage à leurs besoins.

Commentaires

30 septembre 2018

Jocelyn Pinard

La SERV est une entreprise offrant un apport économique très important dans notre beau petit coin de pays ( province ) qu'est la vallée de la matapédia. Longue vie à cette compagnie et félicitations à toutes l'équipe de reboiseurs et l'ensemble de gestionnaires, contremaîtres, techniciens, administration, ingénieurs et travailleurs forestier.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média