Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

29 Septembre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Nouveau projet de bande dessinée pour Nick Micho

Nouveau projet de bande dessinée pour Nick Micho

©Photo Gracieuseté - Nick Micho

La bande dessinée de Nick Micho portera sur la maison hantée de Notre-Dame-des-Neiges près de Trois-Pistoles.

Le bédéiste originaire d’Amqui, Nick Micho, se lance dans un nouveau projet collectif de création qui s’intitule « Les cinq endroits les plus hantés du Québec ».

Pour ce projet, Nick Micho a fait appel à quatre collaborateurs qui avaient tous comme devoir de trouver un lieu qui donne la frousse et de bâtir une bande dessinée autour de ce lieu effroyable. Il y voyait un riche potentiel pour créer des histoires d’épouvante. « Les regards changent lorsqu’on parle de fantômes et on ressent une vive curiosité pour ces lieux. Afin de se plonger dans ces univers mystérieux, les bédéistes se sont rendus dans les différents lieux encore accessibles afin de vivre une immersion qui les inspirera dans leur création. Donc en plus d’avoir une histoire fascinante, les lecteurs en apprendront beaucoup plus sur ces lieux, leur histoire et ce qu’ils sont devenus aujourd’hui.

Nick Micho

©Photo Gracieuseté

Le bédéiste amquien, Nick Micho.

Pour ce deuxième projet, Nick Micho se tourne à nouveau vers le sociofinancement pour réaliser ce collectif. « Actuellement, les auteurs ont tous aiguisé leurs crayons et sont en mode création. La campagne de sociofinancement dont l’objectif est ciblé à 4 000 $ est en vigueur jusqu’au 31 octobre. L’argent servira à réaliser l’album et à payer les auteurs. Si nous atteignons 6 500 $, le livre sera cartonné », raconte le sympathique bédéiste à la tignasse abondante. Par ailleurs, plus les donateurs seront généreux, plus ils auront droit à des suppléments intéressants. On parle d’une version digitale du livre, d’une dédicace en couler et même de devenir un personnage dans l’histoire.

Pour contribuer au projet du collectif artistique de Nick Micho et ses comparses, il suffit de se rendre au https://fr.ulule.com/5-endroits-les-plus-hantes-au-quebec/

Il s’agit de la deuxième fois que Nick Micho fait appel au sociofinancement pour réaliser son projet. La dernière fois, la campagne avait permis la production du livre Blackrose Saga qui est maintenant imprimé et prêt à être livré aux donateurs. Il y aura d’ailleurs un lancement officiel le 11 octobre à la microbrasserie, La Barberie de Québec.

maison hantée trois-pistoles

©Photo Gracieuseté - Municipalité de Notre-Dame-des-Neiges

La maison hantée de Trois-Pistoles

Les lieux en bref

Nick Micho est resté près de chez lui en choisissant la maison hantée de Notre-Dame-des-Neiges près de Trois-Pistoles. Érigée en 1830, cette maison qui aurait appartenu à un certain Magloire Delisle et ses frères renfermerait encore l’esprit d’un marin qui aurait été tué lors d’une soirée bien arrosée et dont on avait caché le cadavre au sous-sol. On dit qu’on entend encore l’âme se lamenter pendant la nuit, demandant à ce qu’on enterre son corps en terre bénie.

Il y a également Le David Gauthier qui s’attaquera au Morrin Centre de Québec qui a servi de prison de 1813 à 1863. On raconte que bien des prisonniers ont eu la vie dure à cet endroit alors qu’on tentait de les « guérir » de leurs maux avec des « remèdes » questionnables. L’esprit de certains d’entre eux arpenteraient toujours les cellules.

Morrin Centre

©Photo Gracieuseté - Morrin Centre

Le Morrin Centre de Québec.

Chutes montmorency

©Photo Gracieuseté

La Dame Blanche des Chutes Montmorency.

Guillaume PB plongera le lecteur dans la légende de Clothilde Robin, aussi connu sous le nom de la Dame Blanche. En 1759, alors que la guerre fait rage entre les Anglais et les Français, l’amoureux de Clothilde meurt aux pieds des chute Montmorency. Dévorée par le chagrin, la jeune femme enfile une robe blanche, se rend en haut de la chute, met les bras en croix et se jette dans le vide. C’est la silhouette de cette dame blanche que plusieurs personnes prétendent voir à la nuit tombée.

Quant à Anthony Charbonneau-Grenier, c’est l’ancienne asile de Sainte-Clothilde de Horton qui le fascine. Cet endroit lugubre, servant à l’époque de centre de réadaptation pour des patients avec des troubles mentaux, a été le théâtre de plusieurs événements tragiques dont un incendie provoqué par un patient qui a fait huit victimes et un suicide par pendaison. L’endroit a été abandonné par la suite à la fin des années ’80 puis condamné à la fermeture définitive par la Cour en 2017. On prétend que les âmes résident encore dans l’asile et communiquent avec les gens en frappant sur les murs.

Asile Sainte-Chlotide-de-Horton

©Photo Gracieuseté

L'asile de Sainte-Chlotilde de Horton.

Iles aux grues

©Photo Gracieuseté

Le bonhomme sans tête de l'Île-aux-Grues.

Finalement, Julien Dallaire Charest revisite la légende du bonhomme sans tête de l’Île-aux-Grues. Ayant vécu dans les années 1800, cet étrange personnage vêtu de petite taille vêtu comme un noble dont personne n’a vu la tête vivait reclus sur l’île et terrorisait ceux qui s’y aventuraient. Deux autres mystères accompagnent cette légende dont le meurtre non résolu de deux chercheurs d’ancres dans les années 1800 et le fils d’un Seigneur atteint d’un trouble mental, enfermé par ses parents et dont les cris étaient perpétuels.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média