Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

20 Septembre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Chantal Lavoie demande à ce que La Matapédia prenne part aux décisions

Chantal Lavoie demande à ce que La Matapédia prenne part aux décisions

©Photo Dominique Fortier - L'Avant-Poste

La préfète de La Matapédia, Chantal Lavoie, estime que les décisions doivent revenir au niveau local.

La préfète de La Matapédia, Chantal Lavoie, estime qu’il est grand temps que la MRC soit entendue mais également qu’elle fasse partie intégrante des décisions régionales.

Avec la campagne électorale provinciale qui bat son plein, la préfète en a profité pour demander des rencontres avec l’ensemble des candidats afin les sensibiliser à l’importance d’inclue La Matapédia dans les décisions prises sur le plan régional.

D’emblée, la préfète évoque le milieu de la santé qu’elle trouve particulièrement étanche. « La porte est constamment fermée. Nous n’avons aucune information à part si elle provient de quelqu’un à l’interne. Ce n’est pas pour rien qu’un comité de citoyens a été mis sur pied afin de pouvoir orienter nos choix », explique-t-elle.

Selon Chantal Lavoie, il est impératif pour la MRC de maintenir les services et la qualité des soins dans La Vallée. « Actuellement, nous n’avons pas de service d’échographie pour les femmes enceintes qui doivent se déplacer à Rimouski pour recevoir le service. Mais étrangement, nous ne sommes pas consultés et nous ne prenons pas part aux discussions lorsque vient le moment de recruter des professionnels en santé. Tout se fait au niveau régional. C’est géré comme une entreprise. »

Ce qui chatouille la préfète est le fait que les choses ont déjà été fort différentes. « Lorsqu’il y avait des directions locales, nous avons pu mettre en place le service de premiers répondants, le travail de rang et le travail de rue. Maintenant, nous sommes très loin des décisions. », ajoute-t-elle.

Prise en compte des régions

Le réseau de la santé n’est pas la seule préoccupation de Chantal Lavoie. Tout ce qui touche le développement économique, le travail saisonnier et la pénurie de main-d’œuvre sont aussi des enjeux importants pour la Vallée. « Nous devons trouver des façons de retenir nos travailleurs et stimuler l’attractivité. Un projet comme celui d’implanter un bureau gouvernemental tel que proposé par M. Malenfant et M. Thériault est aussi très porteur. Puisque nous sommes une MRC dévitalisée dont l’économie repose principalement sur la forêt, l’agriculture et le tourisme, il est important de se diversifier le plus possible. »

La préfète souhaite donc que le prochain gouvernement prenne en compte le rôle que jouent les municipalités et les MRC et leur reconnaissent davantage un pouvoir décisionnel pour l’ensemble des sphères qui touchent le développement régional.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média