Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 Septembre 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Décès de Mgr Régis Belzile

©Photo Gracieuseté

Régis Belzile en compagnie du Pape Jean-Paul II.

L'Amquien d'origine et globetrotteur ecclésiastique, Mgr Régis Belzile, est décédé le 4 septembre dernier à l'âge de 87 ans.

Régis Belzile, né Joseph-Marie, est né le 13 mars 1931 à Amqui, le premier d'une famille de dix enfants comptant huit garçons et deux filles. Il grandira dans son patelin puis s'exilera à Rimouski pour y faire son cours classique. Inspiré par quatre tantes religieuses dont trois missionnaires, Régis Belzile entreprendra alors son parcours ecclésiastique. C'est lors de son noviciat chez les Capucins de Cacouna en 1953 qu'il reçoit le nom de Régis. Il complètera ensuite des études en théologie et en philosophie en plus d'une année de pastorale à l'Université d'Ottawa.

En 1962, Régis Belzile voit sa demande d'aller œuvrer au Tchad acceptée. Il restera dans le diocèse de Mondou pendant près de dix ans avant d'être ordonné évêque par le Pape Paul VI en 1974. Son passage au Tchad sera d'ailleurs marqué par l'assassinat du président François Ngarta Tombalbaye en 1975 puis d'une guerre civile quatre ans plus tard. Après de nombreuses années à prendre en charge les communautés chrétiennes de l'endroit et former la relève, Mgr Belzile démissionnera en 1985.

De retour au Québec, il s'installe à Montréal puis dans la paroisse de Saint-Jean-Longueuil. En 2008, il collabore à la mission du Sanctuaire du Sacré-Cœur et de Saint-Padre-Pio puis sera ensuite responsable de la bibliothèque des Franciscains de 2011 à 2017.

Mgr Belzile s'éteint au Sanctuaire des Pères Capucins de Pointe-aux-Trembles, laissant tout une communauté dans le deuil.

 

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média