Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

01 Septembre 2018

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Un citoyen de troisième rang

Boite postale

©Photo Dominique Fortier

Le principe de Peter veut que chaque organisation ou individu atteigne un jour dans sa vie son niveau d’incompétence. En bref, une loi doit être appliquée et non interprétée.

Il y a quelques années, j’ai reçu un avis de Poste Canada m’avisant que ma boite à lettres était dangereuse pour le postier, car il y avait une petite courbe à environ 200 pieds de ma résidence. Imaginez ma stupéfaction, moi qui demeure entre Amqui et Saint-Léon-le-Grand sur le chemin Nord de la Rivière Humqui, vitesse autorisée de 70 kilomètres et une partie du rang fermée en période hivernale. Alors, me voilà condamné à une boite postale placée dans le rang Barrette avec comme virée, une entrée privée presque pas déneigée en période hivernale.


Bon, ça va, je ne voulais pas mettre la vie du postier en péril.


Récemment, j’ai reçu un avis de la MRC me demandant d’enlever mon abri d’auto pour la période estivale, règlement municipal pour notamment éviter les bris possibles à d’autres propriétés en cas d’envol de la structure par fort vent et question d’esthétique. Imaginez encore une fois ma stupéfaction, moi qui n’a que deux voisins à 1000 pieds de distance et qui possède un terrain de 500 pieds par 500 pieds très bien aménagé.


Bon, ça va, c’est ma contribution pour l’esthétique et la sécurité de mes lointains voisins.


L’an dernier, le pont enjambant la rivière Humqui en face du rang Barrette a été endommagé de façon irrémédiable. J’ai demandé à le reconstruire rapidement invoquant une question de sécurité, car on nous oblige, en période hivernale, à sortir par le pont suivant (pont Boudreau) pour prendre la route 195, courbe en « S » avec forte pente. On me répond que c’est sous la responsabilité du ministère des Transports et, un peu plus tard, qu’on va le reconstruire, mais on ne sait pas en quelle année. Alors peut-on ouvrir la section non déneigée ! Eh bien non !


Bon, ça va. Ce n’est sans doute pas dangereux pour ma sécurité après tout, mais j’aurais aimé également que l’on dispose les casiers de la poste dans cette courbe sous un abri d’auto pour la sécurité et le confort du postier.


Guy Côté
Saint-Léon-le-Grand

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média