Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 Août 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Nouvelle journée de grève dans les succursales de la Société des alcools du Québec

SAQ Amqui

©Photo Capture d'écran - L'Avant-Poste

La succursale d'Amqui de la SAQ était demeurée fermée lors de la grève du 17 juillet.

À l'instar de leurs collègues de partout ailleurs au Québec, les employés syndiqués des différentes succursales de la Société des alcools du Québec de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent seront en grève

Il s'agit d'une deuxième journée de grève sur un mandat de six jours qui a été voté à 91 % par les 5 500 membres du Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la SAQ affiliés à la CSN. L'ensemble des succursales du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie seront donc en grève le 22 août à moins que des cadres décident d'en ouvrir quelques-unes comme de fût le cas lors de la première journée de débrayage le 17 juillet dernier.

Pour le moment, il est impossible de savoir quelles succursales seront ouvertes. « Nous proposons à nos clients de consulter le site web de la SAQ le 22 août au matin afin de savoir quels points de services seront accessibles au public », explique le porte-parole de la SAQ, Mathieu Gaudreault.

Quant aux revendications, on dénonce principalement le peu de postes à temps plein offerts, le temps nécessaire pour accéder à une permanence et le peu d'heures offertes aux travailleurs à temps partiel. Le syndicat est d'avis qu'il n'est pas normal que certains employés n'aient toujours pas de permanence après dix et qu'il soit toujours aussi difficile d'avoir de la flexibilité dans les horaires afin de bien jongler entre le travail et la vie familiale.

Pour cette deuxième journée de grève, le syndicat invite le gouvernement à donner un signal clair à ses dirigeants pour qu'ils puissent aller de l'avant avec des négociations sérieuses afin de dénouer l'impasse. « Nous aimerions que ça se règle rapidement puisque c'est plus difficile en campagne électorale. C'est pourquoi nous déclenchons la grève à ce moment-ci et que nous demandons au gouvernement d'être cohérents avec leur nouveau slogan, soit de faciliter la vie des Québécois. Pour nous, permettre à des travailleurs d'avoir une fin de semaine de congé par mois ne nous apparait pas comme étant excessif. »

Jusqu'à maintenant, les négociations entamées avec l'employeur n'ont permis pratiquement aucune avancée significative. Rappelons que la Société des alcools du Québec compte 404 établissements à travers la province. Lors de la grève précédente, 40 d'entre elles sont demeurées ouvertes.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média