Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

16 Août 2018

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Le local des 50 ans et plus d'Amqui sera rénové malgré un refus provincial

©Photo Gracieuseté

Le local des 50 ans et plus d'Amqui subira d'importants travaux de réfection prochainement même si le club a dû essuyer un refus de subvention de la part du gouvernement du Québec.

Érigé il y a 35 ans, le local du Club des 50 ans et plus d'Amqui n'a jamais subi de travaux majeurs de réfection. C'est pourquoi un plan a été mis sur pied afin de remplacer le recouvrement extérieur du bâtiment, améliorer l'éclairage, moderniser la rampe d'accès, installer un toit au-dessus du perron et s'attaquer à l'asphaltage et à l'aménagement paysager.

Or, l'ensemble des travaux était estimé à 125 000 $. Le Club des 50 ans et plus a obtenu une subvention de 40 000 $ du gouvernement fédéral et investit la même somme de son côté. L'organisme a également reçu un montant de La MRC de La Matapédia via le fonds d'aide au développement du milieu.

Toutefois, la nouvelle est tombée à l'effet que le montant de 40 000 $ demandé au gouvernement provincial « dépassait largement l'enveloppe disponible dans le cadre du programme de soutien aux installations sportives et récréatives ».

Ne laissant pas ce refus les freiner dans leur élan, les responsables du projet ont décidé d'aller de l'avant avec les travaux qui devraient commencer dès cet automne. « On devra réaliser les travaux par étapes et l'asphaltage devra attendre un peu, explique l'ex-président du Club des 50 ans et plus, Jean-Luc Lévesque. La direction du Club est très déçue de la réponse négative du gouvernement provincial puisque notre bâtiment a grand besoin de rénovations.  Cette aide financière aurait été la bienvenue pour nos quelques 480 membres ainsi que les autres organismes et utilisateurs du bâtiment. »

Jean-Luc Lévesque se désole de voir qu'un projet structurant et rassembleur comme celui-ci n'ait pas reçu le soutien du gouvernement provincial, estimant que les régions et La Matapédia sont souvent oubliés par le pallier provincial. L'ex-président, toujours impliqué dans l'organisme tenait à remercier le député fédéral, Rémi Massé, qui a fait cheminer la demande aux instances concernées ainsi que Pascal Bérubé qui a fait du bon travail de représentation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média