Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 Juin 2018

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Albertville s'affiche comme municipalité nourricière

©Photo Facebook

ALIMENTATION DE PROXIMITÉ. Depuis un an, les citoyens d'Albertville travaillent dans le but de faire de leur municipalité une municipalité nourricière.

Ce concept, qui gagne en popularité partout au Québec, consiste à répondre aux besoins des citoyens et améliorer leur qualité de vie en rendant accessible des aliments sains et frais. Albertville, qui était autrefois une municipalité agricole, ne compte plus qu’une ferme active. L'initiative de faire d'Albertville une municipalité nourricière se veut une belle façon de relancer ce secteur d'activité.

Après quelques consultations citoyennes et des rencontres de travail, un plan stratégique a été déposé. « On cherchait un projet pour mobiliser les citoyens et du même coup embellir notre municipalité. La démarche d’une municipalité nourricière nous est apparue comme étant la solution », indiquent les membres du comité, Valérie Delisle Gagnon et Gilberte Potvin.

Esprit de communauté

En plus de la plantation d’arbres et d’arbustes fruitiers, le comité travaille à la mise en place d’une serre et un verger communautaires. Diverses formations seront proposées, telles que la permaculture et la culture en serre, en collaboration avec l’entreprise Le Potager enchanté.

Le maire d'Albertville, Martin Landry, voit ce projet d'un bon œil. « Les gens s'impliquent et s'investissent dans la communauté. Ce n'est que du positif pour améliorer la qualité de vie. L'initiative permet aussi d'embellir notre municipalité. Quand tu vis dans un milieu où il y a des arbres en fleurs et c'est beau, c'est toujours plus intéressant. C'est un concept qui permet de mieux nourrir nos gens et d'être plus près de la nature et de nos aliments », mentionne M. Landry

Si Albertville est la première à s’afficher comme municipalité nourricière dans La Matapédia, elle ne souhaite pas être la seule à le faire. « On espère que les autres municipalités suivront le mouvement. C’est un projet qui brise l'isolement, crée une fierté et resserre les liens sociaux et intergénérationnels », ajoute la membre du comité, Huguette Bérubé.

Une demande de financement a été déposée à la MRC de La Matapédia dans le cadre du Fonds de développement du territoire. Le comité est aussi à la recherche d’une personne pour aider le comité à la mise en place du plan d’action.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média