Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

08 mai 2018

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Des citoyens se concertent et réclament un bureau fédéral dans La Matapédia

©Photo gracieuseté

FONCTION PUBLIQUE. Un groupe formé d'une soixantaine de citoyens, dont plusieurs gens d'affaires de la Vallée, font pression auprès du député d'Avignon – Mitis – Matane – Matapédia, Rémi Massé, afin qu'il honore son engagement d'implanter un bureau de la fonction publique en territoire matapédien.

Ce projet figurait parmi les engagements électoraux de M. Massé, en marge du scrutin de 2015. Le groupe citoyen réitère l'importance de concrétiser cette idée et souhaite qu'elle soit priorisée par le député.

On a entrepris des démarches auprès de la MRC pour qu'elle appuie notre dossier. Toutes les municipalités du territoire ont aussi présenté une résolution qui a été envoyée au député. -Gilles Malenfant

« Lorsque M. Massé s'était présenté comme candidat, je lui avais rappelé que Pierre de Bané avait déjà obtenu pour la Vallée deux ministères pour 375 emplois. Cela avait été accepté par le conseil des ministres, mais le projet a été annulé puisque le gouvernement s'était fait battre aux élections. Le projet a donc été mis à la poubelle », rappelle le porte-parole de la démarche, Gilles Malenfant.

N'ayant toujours pas eu de nouvelles quant à l'avancement du dossier, M. Malenfant a pris l'initiative de former un groupe afin que le projet soit remis à l'avant-plan. Le dossier a ensuite pris une tournure politique. « On a entrepris des démarches auprès de la MRC pour qu'elle appuie notre dossier. Toutes les municipalités du territoire ont aussi présenté une résolution qui a été envoyée au député », ajoute M. Malenfant.

Retombées

Dans un document qu'il a produit, le groupe soutient que, « comparativement aux MRC voisines, il y a depuis longtemps un manque à gagner clairement inéquitable de retombées liées aux emplois gouvernementaux dans La Matapédia ». Il ajoute que La Matapédia a dû composer avec des situations amenant des pertes de gouvernance, notamment en éducation et en santé.

Les signataires du document estiment que l'implantation d'un bureau fédéral aurait un impact positif sur la démographie et la vitalité de plusieurs municipalités de la Vallée, et incidemment sur l'offre de services à la population. Le groupe estime que les retombées économiques dans la communauté matapédienne seraient majeures.

« L'implantation d'un bureau de 350 à 500 employés fédéraux avec une rémunération annuelle moyenne de 51 000 $ comme en Matanie apporterait des entrées récurrentes de revenus supplémentaires entre 17,9 et 20,4 M$. À elle seule, cette injection de revenus dans La Matapédia est supérieure à tous les programmes d'aide fédéraux sur le territoire, et cela sans parler des impacts secondaires pour les entreprises reliées à l'entretien des bâtiments et à leur fourniture », plaide le regroupement.

Le groupe en a d'ailleurs profité pour remettre son document à Rémi Massé, ainsi qu'au ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, lors de son récent passage dans La Matapédia. Le regroupement espère bientôt avoir l'occasion de rencontrer le député afin d'échanger de vive voix sur le sujet. Une pétition pourrait bien être lancée, afin de donner du poids à la démarche.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média