Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

04 mai 2018

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Année profitable pour la Stratégie jeunesse de la SADC

©Photo gracieuseté

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. Célébrant cette année son 20e anniversaire, la Stratégie jeunesse de la Société d'aide au développement des collectivités (SADC) a été fort populaire dans La Matapédia au cours de la dernière année.

L'organisme tenait son assemblée générale annuelle mercredi, en présence d'une quarantaine de personnes. Dans la dernière année, 14 promoteurs issus d'une dizaine d'entreprises ont reçu l'appui de la SADC dans le cadre de sa Stratégie jeunesse, qui s'adresse aux entrepreneurs de 18 à 39 ans. Les investissements ont totalisé 315 600 $. « On peut qualifier la dernière année d'exceptionnelle à ce chapitre. Sur les dix entreprises, six sont des projets de relève », observe le directeur général de la SADC de La Matapédia, Guy Côté.

Deux projets d'expansion et deux de démarrage ont aussi été réalisés grâce à ce programme. Par ailleurs, une baisse des aides financières provenant du fonds d'investissement régulier est enregistrée pour 2017. Huit entreprises en ont bénéficié pour 417 000 $. Ce résultat plus modeste n'est toutefois pas à l'image de l'année en cours. « Tout dépend des années. On prévoit cette année dépasser le résultat de l'an passé en deux mois », indique M. Côté.

Savoir-faire matapédien

L'un des éléments qui a marqué la dernière année, est la tenue du congrès du Réseau des SADC et CAE (Centre d'aide aux entreprises) du Québec, qui a eu lieu La Matapédia. L'événement a accueilli, en juin, quelque 200 congressistes.

« Au-delà de l'apport économique pour nos hôtels et restaurants, c'est une belle visibilité pour notre région. Lors de ce congrès, nous avons mis en valeur l'appropriation de nos ressources par le milieu, avec des entreprises comme la Société d'exploitation des ressources de la Vallée et la Corporation de gestion des rivières Matapédia et Patapédia. Ce sont des organisations qui ont pris en main le contrôle de nos ressources et les gèrent de façon intelligente », précise Guy Côté.

Par ailleurs, la SADC compte sur le même budget de fonctionnement depuis maintenant huit ans. À sa dernière année de l'entente de trois ans signée avec Développement économique Canada, l'organisme souhaite pouvoir compter sur une bonification de son enveloppe.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média