Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 Avril 2018

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

La MRC de La Matapédia interpelle directement le ministre Barrette

SANTÉ. Après s'être butée à un refus du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent sur la mise en place un espace local de discussion sur les soins offerts localement, la MRC de La Matapédia réclame la tenue d'une rencontre avec le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, et ce, dans les plus brefs délais.

La MRC et le Comité de citoyens Vigie santé matapédien déplorent la position du CISSS dans ce dossier. Après plusieurs démarches réalisées au cours de la dernière année par le comité citoyen dans le but d'actualiser les six recommandations prioritaires émises à la suite du Forum citoyen sur l'avenir des soins de santé dans La Matapédia, la MRC prend le leadership de la démarche en demandant une rencontre avec le ministre.

Nous sentons que la direction du CISSS du Bas-Saint-Laurent ne veut pas collaborer pleinement avec les intervenants politiques du territoire.  -Chantale Lavoie

Le comité citoyen soutient que plusieurs échanges écrits ont eu lieu dans la dernière année avec la direction du CISSS, dont la présidente-directrice générale, Isabelle Malo. Les correspondances avaient pour objectif de collaborer à la réalisation des actions prioritaires.

« Il est clair que Mme Malo souhaite discuter des enjeux de la santé dans une perspective régionale. Dans les semaines qui ont suivi le Forum, nous avons présenté un important rapport comprenant 29 recommandations. À la demande du CISSS du Bas-Saint-Laurent, nous avons déterminé six priorités. Nous pensions que cet exercice de priorisation nous permettrait de travailler rapidement ensemble dans l’action afin de maintenir des services de qualité et de saisir de nouvelles opportunités en matière de santé. Nous constatons malheureusement que cette collaboration avec le comité de citoyens n’est pas souhaitée par le CISSS du Bas-Saint-Laurent », mentionne le porte-parole du comité, Michel McNicoll.

Absence d'un dialogue local

La MRC de La Matapédia a demandé, en février, la mise en place d'un espace local de discussions avec le CISSS, dans le but de partager les préoccupations de la communauté. Ce refus déçoit la préfet de la MRC, Chantale Lavoie. « Nous sentons que la direction du CISSS du Bas-Saint-Laurent ne veut pas collaborer pleinement avec les intervenants politiques du territoire. Les alternatives proposées par le CISSS à la création de cet espace local de discussions nous déçoivent grandement. Le conseil de la MRC considère important que nous puissions dialoguer avec le milieu de la santé afin de favoriser le maintien d’une offre de service en santé qui permette de maintenir nos populations sur notre territoire dans un souci de gouvernance partagée », dit-elle.

Le transfert de certains services, dont l'échographie fœtale qui s'effectue à Rimouski depuis plus d'un an, préoccupe les élus matapédiens. Même si, dans certains cas, la situation est conjoncturelle et temporaire, la préfet estime que la crainte de voir d'autres services disparaître est bien présente.

« Nous souhaitons participer aux discussions et aux décisions, et non seulement être informés des décisions prises par le CISSS. C’est pourquoi nous demandons aujourd’hui au ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, une rencontre afin de partager les préoccupations des élus de La Matapédia et trouver des solutions pour améliorer la communication entre les différentes instances. Si la MRC de Charlevoix-Est peut tenir ce type de rencontre, il n’y a aucune raison à ce que nous ne puissions pas obtenir une telle rencontre dans un avenir rapproché », plaide Mme Lavoie, qui prévient que cet enjeu sera au cœur des discussions avec les éventuels candidats pour les élections provinciales d'octobre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média