Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

19 Février 2018

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Les producteurs agricoles matapédiens mieux outillés face à la détresse

©Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE. Le comité Travailleur de rang de La Matapédia confirme la conclusion d'une entente de partenariat avec l'organisme Au cœur des familles agricoles (ACFA), qui offrira désormais un soutien logistique et d'encadrement à Marie-Pier Boissonneault, nouvellement embauchée pour accompagner les agriculteurs de la Vallée.

Mme Boissonneault poursuit donc, depuis la mi-janvier, le travail d'accompagnement des producteurs agricoles matapédiens implanté en mai 2013. Détenant une technique d'intervention en délinquance, elle a pour mission d'aller à la rencontre des agriculteurs afin de les aider à trouver des solutions aux défis personnels auxquels ils sont confrontés. Elle succède à Nadia Horth, qui agissait comme travailleur de rang au cours de la dernière année.

Le Québec compte présentement cinq travailleurs de rang au Québec. Mis à part La Matapédia, ils se trouvent dans les régions de Chaudière-Appalaches, du Centre-du-Québec, de la Montérégie et des Laurentides. Le nouveau partenariat développé avec l'ACFA vise notamment à valoriser le rôle du travailleur de rang dans la Vallée et à l'appuyer dans ses démarches d'accompagnement.

« De façon mensuelle, on a des rencontres et les intervenants sont capables d'échanger entre eux. Les travailleurs de rang partagent les outils qu'on travaille à peaufiner pour que, provincialement, on soit capable de démontrer la pertinence d'avoir ces personnes dans le milieu. Il y a des services sociaux offerts partout dans la province, pour toute la population. La réalité agricole fait qu'on a une obligation d'être capable de répondre à ce besoin », souligne le directeur général de l'ACFA, René Beauregard.

Briser l'isolement

De par leur métier, les producteurs agricoles sont confrontés à des défis bien particuliers au quotidien. Les longues journées de travail, la rareté des congés et l'absence de relève sont autant de situations qui peuvent devenir problématiques sans accompagnement. Dans les trois premières années du programme Travailleur de rang dans La Matapédia, 970 interventions ont été réalisées. « Il y a beaucoup d'isolement. Les gens sont souvent renfermés sur eux-mêmes. On le sait, l'agriculture ce n'est plus comme avant alors que c'était familial. Les agriculteurs sont beaucoup plus seuls. Ce n'est pas la seule chose, mais c'est en partie ce qui ressort ici », mentionne Marie-Pier Boissonneault

Le travail du travailleur de rang s'effectue en toute discrétion et confidentialité. Le simple fait de discuter peut faire la différence, assurent les instigateurs du projet. « Le travailleur de rang rend visite aux agriculteurs, fait sortir les idées et les écoute. Juste de parler de la problématique, c'est déjà pas mal », souligne le producteur agricole et membre du comité Travailleur de rang dans La Matapédia, Gilles Saint-Laurent.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média