Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 décembre 2018

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

La Ville d’Amqui adopte son budget 2019

conseil municipal amqui

©Photo L'Avant-Poste – Carolanne D’Astous Paquet

Le maire de la Ville d’Amqui, Pierre D’Amours, Michaël côté, trésorier et Marie-Hélène Dupont, directrice générale et greffière ont procédé à l’annonce des prévisions budgétaires pour l’année 2019.

PLANIFICATION. C’était soir de budget à Amqui le 17 décembre dernier lors d’une séance ordinaire. Le conseil municipal a présenté le programme triennal d’immobilisations d’Amqui, en indiquant notamment une hausse de 2,3% relative au compte de taxes moyen pour l’année 2019. Il s’agit de l’équivalent de 51$ par année pour une résidence moyenne évaluée à 160 000$.

S’élevant à 10,2 millions de dollars, le budget 2019 de la Ville d’Amqui représente une hausse de 5% par rapport à l’année 2018. Cette hausse s’explique entre autres par l’élévation des frais de financement reliés aux travaux routiers exécutés lors des deux dernières années, mais surtout par les travaux d’aqueduc et d’égouts qui représentent un peu plus de 4 millions de dollars du budget 2019.

Allant de pair avec l’indice des prix à la consommation (IPC), le compte de taxes moyen subira, à son tour, une augmentation de 2,3%, ce qui représente environ 51$ par année pour une résidence évaluée à 160 000$. Comparativement aux autres villes de centralité avoisinantes, Amqui demeure abordable, et ce, avec une évaluation foncière de propriété légèrement plus élevée que la moyenne.

Abolition de la taxe d’affaires

La Ville d’Amqui confirme toutefois l’abolition de la taxe d’affaires à compter de 2019. « Pour certains commerçants, l’écart sera négatif alors que pour d’autres il sera positif, mais globalement le coût total des taxes municipales pour les commerçants augmente de 2,4 %. Il faut dire que les municipalités ayant encore un rôle locatif sont rares au Québec. L’abolition de la taxe d’affaires présente de nombreux avantages fiscaux et réduit la charge administrative liée au maintien du rôle. C’est ce qui explique la décision prise par le conseil », a indiqué le maire d’Amqui, Pierre D’Amours.

Programme triennal d’immobilisations

Les projets des trois prochaines années sont principalement reliés aux investissements de la réfection des infrastructures d’aqueduc et d’égouts, de la mise à niveau du réseau routier ainsi qu’à l’entretien des véhicules et des bâtiments appartenant à la Ville. La réfection du garage municipal et de l’hôtel de ville de même que la remise à neuf de la passerelle J.-Napoléon-Pérusse, chevauchant la rivière Matapédia en plein cœur d’Amqui, figurent également au programme étalé sur 3 ans. Il est à noter qu’une campagne d’attractivité de la Ville est prévue au budget afin d’inciter les travailleurs de l’extérieur à venir s’établir dans la municipalité d’Amqui. Un montant de 92 000$ sera réservé à la revitalisation et l’attractivité de la Ville entre 2019 et 2021.

Favoriser le développement commercial à Amqui

Propriétaire de l’usine Chaichem depuis juin dernier à la suite d’une vente pour taxes, la Ville d’Amqui a révélé avoir l’intention de donner un second souffle aux installations officiellement inoccupées depuis 2003. Le maire d’Amqui a tenu sa promesse de relancer le projet puisque qu’il confirme la présence de plusieurs promoteurs intéressés à prendre possession du bâtiment en ajoutant qu’une entente devrait se conclure dans les prochains mois. Des efforts seront notamment octroyés pour développement le secteur commercial et industriel amquien visant par le fait même à favoriser la création d’emploi.

Soutenir le marché immobilier

La Ville souhaite soutenir le marché immobilier résidentiel notamment par la mise en place d’un crédit de taxation pour les immeubles à plus de 6 logements. Il est à noter que le Château Bellevue s’insère dans le développement immobilier tout en répondant à l’objectif d’attractivité et de création d’emploi. Soulignons qu’une trentaine d’emplois seront créés par la concrétisation de ce projet immobilier d’envergure. Le maire dresse alors un bilan positif de sa première année de fonction à la Ville.

« L’année 2018 a été marquée par de grands changements organisationnels. Je suis optimiste quant à notre détermination et à notre capacité, ensemble, élus, gestionnaires et employés, à relever les défis des prochaines années », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média