Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 décembre 2018

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

La Fondation Vagabond remet 41 500 $ aux femmes violentées

La Fondation Vagabond

©Photo Gracieuseté

Dans le cadre des 12 jours d’action pour l’élimination des violences envers les femmes (CDÉACF), la Fondation Vagabond a dévoilé le montant amassé pour la cause lors de sa campagne automnale.

IMPLICATION. La Fondation Vagabond contre la violence faite aux femmes renouvelait sa campagne de financement annuelle à travers ses boutiques de vêtements du Québec, amassant ainsi la somme de 41 500 $. Le Causapscalien Guylain Raymond s’associe d’ailleurs à la cause en tant qu’ambassadeur.

La Fondation des Entreprises Vagabond a vu le jour au début des années 2000 afin de rendre hommage à la Matapédienne Sonia Raymond, assassinée le 27 juillet 1996 sur la plage de Maria en Gaspésie. Madame Raymond était alors responsable des achats du Groupe Vagabond au moment de la tragédie. Depuis maintenant 17 ans, l’organisme vient en aide aux maisons d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale. Depuis sa création, la Fondation Vagabond a redistribué plus de 566 000 $ dans près de 40 maisons d’hébergement.

Si la vente de billets de tirage et de boites cadeaux constituent les principaux moyens de financement des boutiques Hangar-29 et Studio, Monsieur Raymond compte réaliser quelques activités supplémentaires pour cette cause qui lui tient particulièrement à cœur. « Ça fait quand même 22 ans que ma sœur a été tuée, mais les séquelles sont toujours là. Ce qu’on a vécu, je ne voudrais pas que les gens vivent ça », a-t-il confié en ajoutant que la violence affecte plus de gens qu’on le pense et ce, au quotidien.

L’homme également impliqué dans la gouvernance de la Ligne de hockey Sénior Desjardins de la Gaspésie a indiqué que des dons seront récoltés, sous forme de contribution volontaire, le 28 décembre à Causapscal lors d’un match opposant la formation du Bar Laser aux Vikings de Grande-Rivière. Notons que les quatre équipes de la ligue ont accepté de contribuer à cette cause en remettant chacune un montant de 500 $. L’objectif de cette collecte de fonds est fixé à 2 000 $.

Soulignons que la boutique de vêtements Hangar-29 et Studio d’Amqui contribue elle aussi à contrer la violence faite aux femmes. Une affiche est d’ailleurs visible dans toutes les salles d’essayage des boutiques mentionnées ci-haut, incluant les coordonnées des maisons d’hébergement pour chaque région. Notons que les maisons d’hébergement les plus près se trouvent à Matane (La gigogne), à Sainte-Anne-Des-Monts (Le centre Louise-Amélie) et à Rimouski (La Débrouille).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média