Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

21 novembre 2018

Carolanne d'Astous Paquet - cdastous@lexismedia.ca

Cédrico investit 26 M$ dans ses installations

Cedrico

©Archives - L'Avant-Poste

L'entreprise régionale Cédrico a annoncé un investissement massif qui servira essentiellement à optimiser les équipements des usines de Price et de Causapscal.

ÉCONOMIE RÉGIONALE. Bois d’œuvre Cédrico investira 26 millions de dollars dans ses usines situées à Price et à Causapscal. La majeure partie de cette somme, soit 24 M$, sera investie dans la modernisation de l’usine matapédienne.

L’entreprise Cédrico effectuera plusieurs optimisations dans ses deux usines afin d’en augmenter la productivité et par le fait même, la rentabilité. « On a décidé d’investir dans de nouvelles technologies et de nouveaux équipements de transformation de bois dans l’optique de faire un meilleur produit à meilleur coût », a affirmé le président-directeur général de Cédrico, monsieur Denis Bérubé.

Alors qu’un montant de 1,8 millions de dollars sera accordé à l’implantation d’une nouvelle infrastructure informatique à l’usine de Price, ce sont près de 24 M$ qui seront consacrés à la mise à niveau des installations de Causapscal. Le changement de la ligne de sciage du gros bois occupera la plus grande portion du montant investi à Causapscal, soit 16 M$, s’en suivent les travaux d’agrandissement du bâtiment, l’achat de nouveaux équipements et le réaménagement du secteur de rabotage.

Cet investissement privé mijotait depuis quelques temps selon le président-directeur général. « Ça fait deux ans qu’on prépare ce projet-là. On n’était pas en mesure de le mettre en place puisque notre convention collective a été négociée au cours de l’été 2018. On va donc enchaîner les actions pour que tout soit terminé d’ici juillet 2020 », a-t-il mentionné en ajoutant que les travaux sont débutés depuis un mois.

Bien que le processus de modernisation soit axé vers l’usine de Causapscal pour le moment, monsieur Denis Bérubé ne cache pas la possibilité que l’usine de deuxième transformation située à Price soit éventuellement ciblée par de nouveaux investissements. Rappelons que le dernier investissement de Cédrico a eu lieu au printemps dernier dans le cadre d’une optimisation de raboteuse.

Monsieur Bérubé a révélé que l’entreprise Cédrico investit en moyenne entre 1 à 2 millions par année dans ses usines afin d’en assurer la compétitivité dans un secteur d’activité qui s’avère être en mouvance depuis quelques temps. Rappelons que la compagnie Cédrico doit désormais absorber la taxe américaine de 20% à l’exportation du bois d’œuvre, tout comme plusieurs entreprises canadiennes qui exportent chez nos voisins américains le bois destiné à la construction ou à la rénovation résidentielle.

Ces mesures prises par Cédrico s’inscrivent dans la stimulation de l’économie régionale en plus de consolider les 550 emplois enregistrés dans les MRC de la Mitis et de La Matapédia. Soulignons l’importance de Bois d’œuvre Cédrico en tant que moteur économique dans les régions de La Matapédia et de La Mitis.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média