Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

07 février 2018

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Les organismes communautaires matapédiens réclament leur juste part

©Photo gracieuseté

MOBILISATION. Une vingtaine de représentants d'organismes communautaires autonomes de La Matapédia se sont réunis ce midi au centre-ville d'Amqui afin de réclamer un meilleur financement de la part du gouvernement.

Les personnes présentes ont pris d'assaut la montagne de neige située près de l'Auberge Beauséjour pour réaliser une action symbolique de pelletage. Les participants représentaient notamment Les Grands Amis, Rayon de partage en santé mentale, le Centre de femmes, la Ressourcerie et Moisson Vallée Matapédia. Ils rappellent que les quelque 170 organismes communautaires autonomes du Bas-Saint-Laurent doivent composer avec un manque à gagner de 20 M$. À l'échelle provinciale, les besoins s'élèveraient à 475 M$.

La butte de neige symbolisait le poids du sous-financement des organismes communautaires autonomes. Avec de petites pelles à la main, les représentants des organismes voulaient illustrer le peu de moyens donnés par le gouvernement pour pelleter la montagne.

Cette action concertée à l'échelle québécoise trouve écho dans La Matapédia, où les organismes sont souvent appelés à faire beaucoup avec peu, selon les acteurs de la mobilisation. « Avec plus d'argent, on pourrait avoir plus d'employés et offrir plus de services. Par exemple, à Moisson, nous sommes une équipe de trois, mais il faudrait être le double pour répondre aux besoins. La plupart des organismes ferment l'été parce que nous n'avons pas le financement pour fonctionner 52 semaines par année. La demande, elle, ne s'en va pas », illustre la porte-parole du groupe, Brigitte Pellerin.

Les organismes communautaires soutiennent que les coupes dans les services publics et les programmes sociaux ont permis au gouvernement de dégager 4,5 G$ de surplus au détriment de la population. Ils réclament un soutien adéquat se traduisant par l'indexation des subventions, ainsi que le respect de leur autonomie.

Les représentants du communautaire comptent accentuer la pression auprès du gouvernement. Des mobilisations préélectorales doivent avoir lieu dans les prochaines semaines. Une action post-budgétaire est prévue le 9 avril à la grandeur du Québec, où les députés des régions seront rencontrés.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média