Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

05 juin 2017

Un appel contre les hydrocarbures à Amqui

©Photo gracieuseté

Dans le cadre du lancement national de la campagne estivale de « Coule pas dans nos cours d’eau », plus d’une cinquantaine de personnes se sont déplacées vers Amqui le 2 juin afin de démontrer leur mécontentement face à plusieurs projets pancanadiens d’oléoducs et de transport maritime d’hydrocarbures. 

Afin de ne pas passer sous silence, les protestataires ont pris d’assaut la marina d’Amqui, samedi matin, et se sont lancés dans une descente de la rivière Matapédia en canot et en kayak. Le tout s’est conclu par un point de presse à la microbrasserie la Captive.   

« On démontre avec cette campagne que ces projets n’ont pas d’acceptabilité sociale dans la communauté. Nos gouvernements semblent oublier le principe de précaution. C’est pourquoi on veut se faire entendre aujourd’hui et tout l’été », stipule le porte-parole de l’Est-du-Québec de « Coule pas chez nous » et co-fondateur de « NON à une marée noire dans le St-Laurent », Martin Poirier.

Ces projets qui sont dénoncés sont ceux, entre autres, de la Ligne 9B d’Enbridge, du terminal pétrolier de Sorel-Tracy, du terminal de Chaleur Terminals et, bien entendu, celui d’Énergie Est de Transcanada. Dans tous les cas, les trajets d’acheminement de pétrole passeraient par le fleuve Saint-Laurent.

« Surtout dans le cas d’Énergie Est, qui toucherait près de 860 cours d’eau, on veut montrer que ça ne concorde pas avec l’économie locale » explique Martin Poirier.

Dans ses propos, Martin Poirier ne cache pas ses inquiétudes face à l’attitude du gouvernement canadien qui a donné son approbation à un projet semblable dans l’ouest du pays. Bien que l’administration Trudeau ait signé l’accord environnemental COP 21 (mieux connu sous l’Accord de Paris), Martin Poirier redoute que le gouvernement n’agisse de la même façon dans l’Est du pays.

« Tant que le projet (Énergie-Est) n’est pas annoncé, on va continuer à se battre », rajoute-t-il.

Il invite la population à consulter la page Facebook de l’organisation pour d’amples renseignements.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média