Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

06 novembre 2017

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Marcel Belzile remporte la mairie de Sayabec

©Photo gracieuseté

RÉSULTATS Le candidat Marcel Belzile aura eu le meilleur dans le duel qui l'opposait au conseiller sortant Yves Labonté, et succède à Danielle Marcoux à la mairie de Sayabec.

M. Belzile reprend donc un siège de maire, lui qui déjà occupé la mairie de la paroisse Sainte-Marie-de-Sayabec au début des années 1980. Il l'a emporté avec 556 voix, contre 273 pour M. Labonté. Au total, 58 % des électeurs sayabécois inscrits se sont prévalus de leur droit de vote.

En campagne, M. Belzile souhaitait mettre l'accent sur le développement et favoriser l'arrivée de nouveaux résidents. « Notre priorité sera notre développement résidentiel et économique par le biais de nos entreprises actuelles et par la venue de nouvelles entreprises », indiquait Marcel Belzile qui compte aussi s'attarder au développement résidentiel en misant sur la promotion, en plus d'établir des contacts pour soutenir l'arrivée de nouveaux projets.

Se présentant en équipe, Marcel Belzile voit quatre de ses candidats joindre la table du conseil. Frédéric Caron (1), Patrick Santerre (4) et Bruno Côté (6) s'ajoutent à Jimmy Bouillon (3) qui a été élu sans opposition. Manon Lacroix remporte le siège numéro 2 et Diane Pineault gagne le siège numéro 5.

Ailleurs dans la Vallée

À Sainte-Irène, le conseiller sortant Jérémie Gagnon déloge Alain Gauthier, qui était maire pendant les huit dernières années. Avec un taux de participation qui frise les 70 %, M. Gagnon l'a emporté avec 24 voix de priorité sur son adversaire. En campagne, Jérémie Gagnon affirmait vouloir favoriser la venue de nouvelles entreprises. L'attraction de jeunes familles figurait aussi dans ses intentions. « Nous avons de beaux terrains à la Municipalité mais ils ne sont pas mis en valeur. On a une belle station de ski. Il faut attirer encore plus de jeunes familles. Je veux aussi aller voir les familles qui sont venues s'implanter dans les dernières années et leur demander ce qui les a attirées à Sainte-Irène, pour ensuite approcher d'autres personnes », faisait valoir récemment Jérémie Gagnon.

Du côté de Saint-Léon-le-Grand, le conseiller sortant Jean-Côme Lévesque a remporté la mairie à 307 votes contre 216 pour son adversaire Jean-Paul Caron. En campagne, M. Lévesque expliquait vouloir rééquilibrer le budget et apporter des changements à la façon d'administrer la Municipalité. Il disait aussi vouloir s'attarder aux relations de travail avec les employés municipaux.

Jocelyn Jean, est reconduit à la mairie de Saint-Tharcisius. Il a obtenu 134 voix contre son adversaire Renaud Arguin qui en a reçu 94. 233 des 354 électeurs inscrits se sont présentés aux urnes. M. Jean pourra donc mener à terme les projets d'infrastructures municipales en cours, comme il le souhaitait en campagne. Jocelyn Jean souhaitait aussi rendre disponibles des terrains dans le but d'y accueillir de nouveaux citoyens. Il indiquait que l'attraction de jeunes familles permettrait ainsi de pérenniser des services offerts localement, dont l'école.

En ce qui concerne Saint-Zénon-du-Lac-Humqui, qui était en élection pour la première fois en 12 ans, le conseiller sortant Gino Canuel obtient 122 votes, ce qui est suffisant pour lui permettre de l'emporter. Il faisait face à Yvon Bélanger et Jean-Pierre Rioux dans cette lutte à trois. L'amélioration du réseau routier et le maintien des infrastructures constituent des priorités pour le nouveau maire élu. M. Canuel souhaite aussi rendre la municipalité plus attractive pour les jeunes familles, en plus de créer une meilleure synergie entre résidents permanents et propriétaires de chalets.

Causapscal

Bien qu'André Fournier ait été élu sans opposition à la mairie de Causapscal, quatre sièges de conseillers étaient en jeu lors des élections de dimanche. Guylaine Boily a été reconduite au siège numéro 1, tout comme Dave Robichaud pour le district 2. Denis Viel se voit aussi accorder un nouveau mandat au poste numéro 3, tandis que Louis-Marie D'Anjou l'emporte au district 6, devant l'ancien directeur général de la Municipalité, Jean-Noël Barriault. Rappelons que Gaétan Gagné et Odile Roy avaient été élus sans opposition pour les sièges 4 et 5.

Les résultats de l'élection d'Amqui se trouvent ICI.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média