Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

26 octobre 2017

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

La valorisation des matières résiduelles comme levier de développement

©Photo gracieuseté

MAIRIE D'AMQUI. Le candidat à la mairie d'Amqui, Pierre D'Amours, estime que l'économie circulaire, qui prévoit la valorisation des matières résiduelles, pourrait constituer une occasion à saisir en matière de création d'emplois et de développement économique. 

Articulant sa campagne autour de trois enjeux soit l'emploi, le maintien des infrastructures et la consolidation des services publics, le candidat verrait d'un bon œil la valorisation des matières résiduelles comme levier. « Pourquoi ne pas en faire une opportunité de développement économique? Il y a quelque chose là. Actuellement, la valorisation se passe à l'extérieur de La Matapédia. Il faut regarder ce qu'on est capable de faire avec ça. On parle de création d'emplois. À mon avis, comme ville centre, il faut faire un exercice sérieux à savoir comment La Matapédia pourrait en tirer profit », souligne Pierre D'Amours.

Sur le terrain

M. D'Amours dit recevoir de bons commentaires sur le terrain. Celui qui avait déjà établi certains contacts avant le lancement de la campagne estime que les priorités qu'il a identifiées semblent trouver écho dans la population. « Les contacts sont bons. Les gens que je rencontre semblent être en accord avec les trois enjeux ciblés. Ils m'indiquent qu'on n'a pas besoin de se lancer sur de grands chantiers et qu'il est préférable de s'assurer de mieux faire ce qu'on fait déjà », soutient Pierre D'Amours.

Le maintien du réseau routier semble être une priorité qui rejoint les citoyens. Quant aux autres infrastructures, le candidat croit qu'il faut valoriser l'utilisation de l'Agora Lions, du parc Pierre-et-Maurice-Gagné.

« Quand on parle de maintien des infrastructures, je fais aussi référence à l'agora. Il s'agit d'une belle installation, maintenant il faudra regarder comment on pourrait l'animer davantage. Il y a quelque chose à faire. Sans embarquer dans les grandes dépenses, il faudrait se donner une stratégie d'animation pour cet endroit », illustre M. D'Amours.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média