Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

19 octobre 2017

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Changement de garde à Saint-Léon-le-Grand

©Photos gracieusetés

ÉLECTIONS. Saint-Léon-le-Grand aura un nouveau maire au lendemain du 5 novembre puisque deux candidats s'affrontent afin de succéder à Daniel Dumais, qui a choisi de ne pas solliciter un nouveau mandat.

Jean-Paul Caron et Jean-Côme Lévesque sont sur les rangs. Bien qu'ils aient leur propre vision de Saint-Léon-le-Grand, les deux souhaitent assainir les relations au conseil et apaiser les tensions. Au printemps, le conseil avait voté une résolution demandant au ministère des Affaires municipales la mise sous tutelle.

En poste depuis 2015, le conseiller sortant Jean-Côme Lévesque se présente à nouveau à la mairie de Saint-Léon-le-Grand. En 2013, il avait perdu devant Daniel Dumais par 14 voix. Retraité, M. Lévesque est d'avis qu'il faut changer les façons de faire à la Municipalité. Le candidat souhaite rééquilibrer le budget et également donner un coup de barre dans la façon d'administrer.

« À la dernière acceptation des comptes, on a vu que le camion de la Municipalité roulait dans le chemin non plaqué : une amende de 1 700 $. C'est tout le monde qui paie ça. À la dernière assemblée, on a eu une surprise. La quote-part n'avait pas été payée à la MRC. Ce n'est pas un petit oubli. On ne savait rien. Les conseillers étaient toujours tenus dans l'ignorance », explique Jean-Côme Lévesque.

Le candidat souhaite aussi améliorer les relations de travail avec les employés municipaux. « La Municipalité a connu beaucoup de démissions. Certains étaient même sur le bord de s'en aller. Le climat de travail est mauvais. Une bonne restructuration doit commencer par ça », croit M. Lévesque.

Jean-Paul Caron

Jean-Paul Caron en est à ses premiers pas en politique municipale. Préretraité, du domaine de la construction, il notamment œuvré dans le milieu syndical. Aujourd'hui, il dit détenir tout le temps nécessaire pour s'impliquer en politique.

« Je suis un homme intègre. Saint-Léon est à côté de "la coche" sur bien des points. Il y a de la bisbille au conseil. Ma campagne repose sur le respect. Je veux que les gens de Saint-Léon aient les services adéquats en tant que payeurs de taxes », indique M. Caron.

Jean-Paul Caron estime que le défi des quatre prochaines années se trouve dans la création d'emplois. Il compte être à l'écoute des citoyens. « On veut donner de l'espoir à nos jeunes afin qu'ils ne partent pas pour la ville. Je veux parler aux gens. Je veux qu'ils me soumettent des projets. Je veux que les gens m'apportent des idées. »

M. Caron dit mettre l'accent sur sa proximité avec les citoyens. Il compte aussi s'impliquer sur différents comités s'il est élu. « Je suis quelqu'un de sociable et de dynamique. Quand j'ai une idée, j'y crois et j'y vais », martèle le candidat.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média