Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

13 octobre 2017

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Pierre D'Amours priorise l'emploi, les infrastructures et les services publics

©Photo gracieuseté

AMQUI. Conseiller sortant et candidat à la mairie d'Amqui, Pierre D'Amours entend consacrer ses énergies autour de trois axes s'il est élu, soit l'emploi, le soutien aux infrastructures, et la consolidation des services publics.

Le candidat estime qu'il faut regarder de quelle façon la Municipalité peut mieux soutenir les entreprises locales. « Il faut être en mesure de créer des emplois structurants, qui sont bien rémunérés. C'est le défi d'Amqui et de La Matapédia. Il y a des pertes d'emplois qui sont liées à notre processus de réduction de gouvernance locale dans nos services publics et il ne faut pas sous-estimer cet élément. Il faut voir de quelle façon on accompagne nos entreprises », dit-il.

Il faut revendiquer le droit qu'on a (…) d'avoir des services publics de qualité pour lesquels on peut avoir la marge de manœuvre pour décider de nos orientations. -Pierre D'Amours

M. D'Amours entend aussi explorer les diverses avenues permettant le financement pour assurer le maintien des infrastructures existantes. À titre d'exemple, le réseau routier local nécessite d'importants investissements de mise à niveau au cours des prochaines années. « Il n'y a pas de grandes promesses de construction d'infrastructures importantes. Assurons-nous d'avoir une démarche dans laquelle on est capable de trouver l'aide financière requise pour mieux soutenir l'ensemble de nos infrastructures, sans aller fouiller dans le portefeuille du citoyen. »

Santé

Pierre D'Amours se dit préoccupé par l'accès des citoyens aux services publics, dont en santé. Il est d'avis que la Municipalité a le devoir d'agir lorsque surviennent des compressions touchant les services à la population.

« Je pense que le monde municipal doit être interpelé par tout ce mouvement, notamment avec ce qui se passe depuis les dernières années en santé. On parle de santé, mais ce pourrait aussi bien être l'éducation. Il faut revendiquer le droit qu'on a, particulièrement en sous-région, d'avoir des services publics de qualité pour lesquels on peut avoir la marge de manœuvre pour décider de nos orientations. Ça concerne Amqui et ça concerne La Matapédia également », souligne M. D'Amours.

Ayant siégé au cours des quatre dernières années au conseil municipal d'Amqui, Pierre D'Amours se définit comme quelqu'un de pragmatique. Dans un contexte de décroissance, il estime qu'il faut s'assurer que les paliers de gouvernements soient des partenaires dans la mise en œuvre de projets « plus réalistes ».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média