Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élection municipale

Retour

13 octobre 2017

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Marcel Belzile veut faire croître Sayabec

©Photo gracieuseté

ÉLECTIONS. Autrefois maire de la paroisse Sainte-Marie-de-Sayabec, Marcel Belzile effectue un retour en politique municipale et souhaite succéder à Danielle Marcoux, à la mairie de Sayabec.

M. Belzile a été l'un des artisans de la fusion de la paroisse avec le village, au début des années 1980. Aujourd'hui retraité du secteur financier, il dit toujours avoir la piqûre pour la politique. Parmi ses intentions, il souhaite faire croître Sayabec par l'arrivée de nouveaux résidents et ainsi contrer le phénomène de décroissance démographique.

Sayabec fait partie des municipalités dévitalisées. On ne trouve pas ça normal. -Marcel Belzile

« Sayabec fait partie des municipalités dévitalisées. On ne trouve pas ça normal, avec une usine comme Uniboard qui crée plus de 400 emplois. On a une autre entreprise privée qui s'appelle RPF qui fournit aussi plusieurs emplois et on a si peu de personnes qui s'installent à Sayabec. Notre priorité sera notre développement résidentiel et économique par le biais de nos entreprises actuelles et par la venue de nouvelles entreprises », souligne Marcel Belzile.

Le candidat estime que l'attitude du conseil et sa façon de revoir la taxation constitueraient une première étape pour y parvenir. Il compte aussi s'attarder au développement résidentiel en misant sur la promotion. M. Belzile souhaite aussi établir des contacts via le « lobbying » pour soutenir l'arrivée de nouveaux projets.

En équipe

Fait plutôt rare pour une municipalité de la taille de Sayabec, M. Belzile se présente avec une équipe de cinq candidats qui espèrent se faire élire à des postes de conseillers. L'un d'eux, Jimmy Bouillon (siège 3), a été élu sans opposition. Un seul siège (2) n'est pas convoité par l'équipe de Marcel Belzile afin de « démontrer une bonne volonté » dans la démarche. « L'idée d'avoir une équipe est de créer une dynamique qui n'existe pas lorsqu'on se présente seul et d'avoir un impact électoral important », souligne le candidat à la mairie.

M. Belzile précise toutefois que les membres de l'équipe conserveraient une certaine indépendance autour de la table du conseil, s'ils sont élus. « Oui on se présente en équipe, mais ça ne menotte pas personne. Chaque personne conserve sa liberté de donner son opinion et de fournir un apport important au sein du conseil. Nous sommes unis par la volonté de développer notre municipalité. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média