Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

02 juin 2017

Bois d’oeuvre: un baume sur une plaie difficile à guérir

Comme ses semblables Québécois, l’industrie forestière matapédienne accueille favorablement l’aide financière annoncée le 1er juin par le gouvernement fédéral,  bien que certains détails demeurent obscurs.

Un montant de 867 M $ servira à minimiser les impacts de la guerre commerciale instiguée par les États-Unis. Brièvement, cette aide comprend des garanties de prêts et d’emprunts aux entreprises ainsi que des investissements dans le but de diversifier l’offre et le marché.

Publicité

Défiler pour continuer

L’annonce du gouvernement de Justin Trudeau rassure les travailleurs et les employeurs du secteur forestier, eux qui vivaient dans l’inquiétude depuis l’implantation, par les États-Unis, de nouveaux droits compensatoires sur le bois d’œuvre canadien, qui passera de 3 % à 24 %.

Dans cette enveloppe budgétaire, un peu moins de 200 M $ seront consacrés à l’innovation. Cette somme rejoint directement le domaine dans lequel œuvre le Service de Recherche et d’expertise en transformation des produits forestiers (SEREX) d’Amqui. Son directeur général, Patrick Dallain, salue l’annonce d’Ottawa, mais reste tout de même sceptique puisque peu de détails ont été donnés sur cet investissement majeur: « Pour le moment, on n’a pas assez d’informations. Mais toute forme de soutien est une nouvelle positive pour le SEREX, mais aussi pour ses clients ».

Il se pose aussi des questions quant à la longévité de cette aide. Patrick Dallain estime que les pertes occasionnées par les droits compensatoires imposés par les Américains frôleraient le milliard de dollars pour les entreprises forestières canadiennes.

De son côté, la porte-parole du Bloc Québécois en matière de ressources naturelles, Marilène Gill, qualifie cette annonce de « demi-victoire ». Elle aussi demeure perplexe quant à l’évolution du conflit et se demande si le gouvernement libéral sera en mesure d’ajuster son plan en conséquence.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média