Sections

Quatre projets jeunesse se partagent 20 000 $


Publié le 28 juin 2018

Un atelier de bonification, tenu le 4 juin, a permis à tous les jeunes de présenter leur projet aux membres du comité jeunesse.

©Photo gracieuseté

BUDGET PARTICIPATIF. Le comité de sélection des Bourses Projets Jeunesse, composé de 15 jeunes Matapédiens âgés de 15 à 29 ans, a recommandé quatre dossiers qui se partageront les 20 000 $ disponibles cette année.

Les Bourses Projets jeunesse sont issues d’un projet pilote coordonné par la MRC de La Matapédia dans le cadre de la Stratégie d’action jeunesse en milieu municipal. En tout, 15 projets qui ont été déposés totalisant des demandes de 105 188 $. Grâce à une grille d'analyse, les membres du comité jeunesse ont eu la tâche de juger les dossiers soumis.

Les quatre projets retenus ont obtenu les plus hautes notes quant à l'originalité, le réalisme, la concertation, les impacts dans le milieu ou auprès de la clientèle cible et l'appréciation générale. Les projets et les montants recommandés par le comité jeunesse ont été adoptés par le conseil de la MRC, le 13 juin.

Dossiers retenus

Parmi les projets retenus, il y a l'acquisition d’équipement nautique au parc du Centenaire (8 000 $), présenté par Mme Valérie Simard de Lac-au-Saumon. Yohan Courty de Causapscal  a présenté le projet d'aménagement de la cour de l'école Forimont (7 500 $) et Marc-Antoine Pitre d’Amqui a soumis le projet « Grimper au secondaire » (3 000 $). La Sayabécoise Marianne Viel voit aussi son dossier retenu grâce à son projet Multimédia EPS (1 500 $)

Les sommes seront remises aux organisations locales qui assureront la mise en œuvre des projets en partenariat avec les jeunes bénéficiaires. « Nous avons été agréablement surpris de la réponse plus que positive des jeunes Matapédiens. Ce ne fut pas facile pour les membres du comité de trancher pour déterminer les projets retenus, car tous avaient de belles initiatives. C’est pour cette raison que nous invitons les jeunes dont le projet n’a pas été retenu à communiquer avec Mireille Sheehy à la MRC, car nous croyons que d’autres avenues pourraient être possibles pour pousser plus loin leur projet » souligne le directeur du Service de développement de la MRC de La Matapédia, Guillaume Viel.