Sections

Des Jardins à partager à Sayabec


Publié le 6 juillet 2018

Les Jardins à partager de Sayabec sont aménagés près du centre communautaire, sur la rue Keable.

©Photo gracieuseté

AMÉNAGEMENT. La Municipalité de Sayabec compte depuis peu sur des Jardins à partager, une initiative combinant plaisir de jardiner et partage.

Préposée à l'entretien paysager à la Municipalité, Marie-Claude Poirier a lancé le projet des Jardins à partager, de concert avec le nouveau Comité embellissement. Des bacs et jardinières sont aménagés depuis les dernières semaines sur la rue Keable, près du centre communautaire. Les citoyens sont invités à s'approprier respectueusement des Jardins partagés en entretenant, arrosant, désherbant et même en cueillant. Au cours des prochaines semaines, les tomates, la laitue, les radis, les oignons, les carottes et les betteraves seront arrivés à maturité et prêts à être cueillir. Déjà, des fines herbes sont disponibles pour les citoyens qui désirent en faire la cueillette.

« On en voit beaucoup en ville. Dans le quartier Saint-Roch à Québec, il y avait des bacs sur les marches de l'église. J'en ai vu ailleurs comme à Matane. Je me disais que ce serait bien d'avoir ces jardins chez nous à Sayabec. C'est comme ça que le projet est venu au monde », explique Mme Poirier.

La Municipalité a collaboré au développement de ce projet peu coûteux. La quasi-totalité du matériel employé pour créer les jardins dormait au garage municipal.

Apprendre

De tels jardins contribuent non seulement à renforcer l'esprit de communauté. Ils offrent un aspect éducatif intéressant pour les tout-petits. Des enfants du centre de la petite enfance L'Enfant joue de Sayabec ont participé à la mise en terre des semences et à l'identification des plants.

« Les enfants étaient tous contents. À la garderie, l'éducatrice a expliqué aux enfants comment il était possible de semer et les besoins d'une plante. Ils ont bricolé des petites pancartes pour identifier leurs semis », indique Marie-Claude Poirier.

Bien qu'il s'agisse de la première année des Jardins à partager à Sayabec, il y a lieu de croire que ce projet est là pour rester au fil des années. « C'est une belle façon de partager des connaissances aux personnes qui n'ont jamais semé. Depuis l'installation des jardins, des personnes ont aussi aménagé des bacs dans leur cour », ajoute Mme Poirier.