Sections

La Ville d'Amqui se départira du Lynnewood dans les prochains mois


Publié le 24 janvier 2018

Un autre chapitre de l'histoire du wagon Lynnewood, construit en 1917, s'écrira au cours des prochains mois, alors que la Ville d'Amqui entreprendra des démarches concrètes pour s'en départir.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

WAGON. Installé depuis le début des années 2000 près de la gare d'Amqui, le wagon Lynnewood pourrait bien disparaître du paysage au cours des prochains mois, puisque la Ville prévoit entreprendre des démarches afin de s'en départir.

Actuellement le wagon appartient à la Corporation Garami, qui a convenu de le remettre à la Ville d'Amqui. Depuis l'élection de novembre, le conseil municipal a confirmé qu'il souhaitait se départir du wagon centenaire.

On ne laissera pas aller ce bien n'importe comment.

Pierre D'Amours

« Garami a accepté de le céder. Cela a été convenu avec le conseil d'administration de la corporation. À partir de là, on va respecter les mesures de disposition des biens publics. Il faut voir, avec notre greffière, comment on avance sur le plan légal. C'est un dossier qu'on espère pouvoir traiter d'ici l'été », affirme le maire d'Amqui, Pierre D'Amours.

De l'intérêt

La Ville analyse présentement la façon dont elle pourra se départir du wagon. Le maire espère trouver des personnes ou organismes qui puissent mettre en valeur le Lynnewood. « Actuellement, il y a des gens qui savent que la Ville veut se départir de cet élément, et qui ont montré un certain intérêt. Il faut trouver un scénario dans lequel autant ceux qui souhaitent qu'on s'en départisse que ceux qui souhaitaient qu'on lui donne une valeur ajoutée y trouvent leur compte. La préoccupation a déjà fait l'objet de discussions chez les élus. On ne laissera pas aller ce bien n'importe comment », assure M. D'Amours.

Le maire croit que la Ville pourra trouver une alternative sans qu'elle ne se lance dans des dépenses. « Idéalement, on est capable d'en disposer sans frais vers un partenaire qui souhaite le maintenir et le restaurer », insiste Pierre D'Amours.

Ce n'est pas la première fois que la Ville d'Amqui manifeste son désir de se départir du wagon Lynnewood. En 2015, des démarches avaient été entreprises dans le but de trouver un acquéreur alors que les coûts liés à sa restauration étaient évalués à près de 800 000 $ à l'époque. L'ancien maire, Gaëtan Ruest avait proposé le projet Train Océan 150 à Patrimoine canadien dans le cadre des festivités du 150e anniversaire du Canada, où le gouvernement était appelé à assumer la restauration du Lynnewood avant que le wagon entreprenne une traversée du pays. Le projet n'a finalement pas été retenu.