Sections

Koriass enflamme la salle Jean-Cossette


Publié le 17 juillet 2017

Koriass et ses musiciens ont offert un sans-faute à la salle Jean-Cossette d’Amqui.

©Photo Félix Chagnon

La centaine d’amateurs de hip-hop québécois réunis à la salle Jean-Cossette à Amqui, le 13 juillet, en ont eu pour leur argent. Ils ont eu droit à une prestation enflammée d’un Koriass en pleine forme devant un jeune public qui l’était tout autant.  

« Ce show là, c’est de l’or en barre », s’est exclamé l’artiste pour reprendre l’expression d’un fan sur le parterre vers la fin du spectacle, après avoir joué plusieurs chansons à succès de ses derniers albums Love Supreme et Rue des Saules, entre autres.

À travers les casquettes et les vingtaines de cellulaires brandis en l’air, Koriass aura su rester fidèle à son habitude et a, d’entrée de jeu, développé une proximité déconcertante avec son public. Dès son entrée sur scène, aux alentours de 20h, le rappeur originaire de Saint-Eustache s’est moqué de la mise en place de la salle, avec son style cabaret avec plusieurs tables et chaises, et a demandé au public de s’approcher sur le parterre. Appel auquel la totalité de la foule a répondu favorablement.

Photo Félix Chagnon

« Électrisante ». C’est le qualificatif qu’a utilisé, avec justesse, l’un des fans rencontrés à la sortie de la salle pour résumer sa soirée. Peut-être est-ce dû aux rythmes et aux mélodies de Koriass et ses musiciens, ou encore à l’énergie contagieuse d’une foule euphorique, mais le courant se faisait littéralement sentir. Le plancher de la salle Jean-Cossette, qui a vibré du début jusqu’à la fin, agit en guise de preuve.

La formule proposée par Koriass, qui était accompagné d’un batteur et d’un bassiste/claviériste, mettait un point d’exclamation sur chacune de ses chansons. Koriass pouvait aussi compter sur la qualité sonore irréprochable que procure la salle Jean-Cossette.           

Dernier arrêt d’une tournée gaspésienne

Le passage de Koriass à Amqui marque la fin de sa tournée gaspésienne organisée par le Réseau des organisateurs de spectacles de l’Est-du-Québec (ROSEQ). Avant Amqui, il a présenté son spectacle à L’Anse-à-Beaufils, Petite-Vallée et Paspébiac.

Koriass, toujours trés volubile sur scène, s'est approprié la salle Jean-Cossette en un rien de temps.
Photo Félix Chagnon

Durant cette tournée de quatre spectacles, il en aura profité pour découvrir ce coin de pays. « J’ai eu la chance, par exemple, de voir le Roché Percé pour la première fois. Quand je suis à l’extérieur comme ça, j’en profite pour visiter et me promener entre les tests de son. Ce sont de beaux avantages, j’ai une belle job! », explique un Koriass encore en sueur après son spectacle.

En entrevue, après une séance d’autographe où à peu près tous les fans présents dans la salle l’on sollicité, Koriass n’avait que de bons mots pour les foules gaspésiennes : « Ce qui me fascine ici, c’est la générosité des gens. Pas juste les foules, mais aussi au niveau de l’accueil et de la bouffe. J’aime aussi la proximité avec les foules, qui embarquent toujours et sont en délire », a-t-il ajouté.

La foule s’est éperdument moqué de l’interdiction d’avoir un cellulaire ouvert et de prendre des photos. Il faut dire que Koriass se prêtait aussi au jeu.

©Photo Félix Chagnon

Koriass continu à scruter les quatre coins de la province. Il sera en spectacle le 4 août au Festivent de Lévis, dans le cadre de la tournée de l’Osstidtour qu’il fait en compagnie du groupe Alaclair Ensemble et le collectif Brown.