Sections

Autre reconnaissance internationale pour Cotyne


Publié le 13 juillet 2017

Cotyne peut accrocher ses nouveaux certificats sur ses murs, même si ceux-ci doivent déjà être bien remplis.

©Photo gracieuseté

Martine Côté, alias Cotyne, s’est vu remettre par un consortium d’experts internationaux, le trophée d’artiste de l’année 2017, en provenance de Cesenatico, en Italie, pour sa toile « Vestiges de l’épave du Viking ». Elle ajoute cette autre mention internationale dans son curriculum vitae qui est déjà bien garni.

Le Trofeo Artista dell’Anno 2017 (trophée de l’artiste de l’année) a été remis à l’artiste amquienne, qui demeure maintenant à Thedford Mines, pour sa créativité et son engagement professionnel dans le panorama artistique contemporain.

Son œuvre s’est retrouvée entre les mains d’un jury composé de galeristes, de critiques et d’experts en art. Cotyne se dit honorée des commentaires qu’elle a reçus de ces grands spécialistes de l’art à l’égard de son travail et de son œuvre.  Ces derniers ont expliqué leurs choix en stipulant que « l'artiste transmet la véhémence et la gestuelle de l'action créatrice aux flots insoutenables de son monde intérieur et à son invisible urgence expressive. Je suis fascinée par le plasma dense de la matière chromatique ainsi que de la vigueur d'assemblage haute en couleur. La structure de l’œuvre est à la limite du tridimensionnel ».

Peu d’artistes peuvent se vanter d’être acclamés de la sorte par la présidente d’Art in The World Viterbo, l’une des plus grandes écoles d’art au monde, et d’une des plus grandes critiques de ce monde.

Pour ajouter à son mérite, Cotyne, dont la réputation n’est plus à faire, est la seule artiste canadienne à avoir remporté un tel prix dans la dernière année. Comme quoi les talents d’ici peuvent se rendre loin, même très loin.

Certaines des œuvres de Cotyne passeront l’été dans la région. La Maison Bourgoin de Price ainsi que la Maison d’Odilon, à Amqui, sont les hôtes de plusieurs toiles de l’artiste amquienne, et ce, jusqu’au 5 septembre.

C’est sa toile « Vestiges de l’épave du Viking » qui lui aura valu cette autre mention internationale.

©Photo gracieuseté