Cure de jouvence pour le Centre Éclosion

Jean-Philippe Langlais jean-philippe.langlais@tc.tc
Publié le 18 décembre 2016

La directrice du Centre Éclosion de Causapscal, Sylvie Morissette, se réjouit des efforts déployés par le milieu, menant à la rénovation de l'édifice qui abrite l'organisme.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

RÉNOVATIONS MAJEURES. Le Centre Éclosion de Causapscal, qui offre un éventail de services dans la communauté, vient de compléter d'importantes rénovations de ses installations.

Au cours des derniers mois, des travaux majeurs ont été réalisés sur le bâtiment centenaire de la rue Saint-Jacques Sud. La toiture, le revêtement extérieur, les fenêtres, les galeries et l'isolation ont été remplacés. S'y ajoutent un bon coup de pinceau et quelques modifications à la cuisine. Le projet, qui s'élève à plus de 65 000 $, a été réalisé avec l'apport de partenaires du milieu. L'organisme en a profité pour tenir une activité de portes ouvertes vendredi.

Les personnes qui ont besoin d'aide savent qu'elles peuvent venir ici. Sylvie Morissette

« Nous avons un budget de fonctionnement d'environ 30 000 $. On a dû aller chercher des subventions, des dons et des commandites. Nous sommes très satisfaits du résultat. Les gens sont fiers de leur centre, ça fait longtemps qu'ils le fréquentent. C'est comme leur maison », affirme la directrice de l'organisme, Sylvie Morissette.

En plus de mobiliser les forces du milieu, le projet de rénovation a renforcé le sentiment d'appartenance des usagers. « Que des bénévoles aient pris de leur temps et leur énergie pour travailler sur ce projet qui les a rendus si fiers, ça vaut tout l'or du monde », souligne Mme Morissette

Briser l'isolement

Financé essentiellement par Centraide et le Centre intégré de santé et de services sociaux, l'organisme mène différentes activités dans la communauté. Il se veut un lieu pour accueillir les gens seuls et offre un climat propice à l'échange et la socialisation. Le Centre Éclosion tient aussi un camp de jour en période estivale et mène divers projets auprès des jeunes et moins jeunes.

« On offre des services de soutien et de référence vers des organismes plus spécialisés. Nous accueillons environ une quinzaine de personnes par jour. Une fois par semaine, il y a un dîner communautaire. Les personnes qui ont besoin d'aide savent qu'elles peuvent venir ici. Ça brise beaucoup l'isolement », rappelle Sylvie Morissette.