Ramoner sa cheminée, un geste de sécurité!

Publié le 31 août 2015

Ramoner sa cheminée, un geste de sécurité.

©gracieuseté

Faire ramoner régulièrement votre cheminée, idéalement par un professionnel, vise à prévenir un incendie. En effet, la fumée de feu de bois contient des éléments qui adhèrent à la surface intérieure de la tuyauterie de la cheminée. Ces substances inflammables, dont la principale est la créosote, peuvent s’accumuler sur les parois et provoquer un feu de cheminée. On recommande de ramoner sa cheminée minimalement une fois par année; deux fois ou plus si vous l’utilisez très fréquemment.

Si vous n’avez pas peur des hauteurs et que vous avez une certaine expérience, il est possible d’effectuer vous-même le ramonage de votre cheminée. Attendez une belle journée d’été ou d’automne, portez des vêtements que vous ne craignez pas de souiller et réunissez les outils suivants :

•      Une échelle sécuritaire;

•      Une lampe de poche;

•      Une brosse à ramoner

        (aussi appelée « hérisson »);

•      Une corde résistante;

•      Un poids;

•      Une toile de protection;

•      Un masque antipoussière;

•      Des lunettes protectrices.

Achetez votre hérisson en tenant compte du diamètre de votre cheminée et procurez-vous une corde un peu plus longue que la hauteur totale de celle-ci.

Avant de commencer le ramonage, observez l’intérieur du tuyau avec une lampe de poche. En effet, des petits animaux y ont peut-être élu domicile! Protégez ensuite la surface devant votre foyer en installant la toile de protection. Puis, ramonez en effectuant des mouvements de va-et-vient.

Enfin, débarrassez-vous des résidus de créosote et de suie dans un endroit approuvé par votre municipalité (en raison de son caractère inflammable, la créosote ne peut être jetée avec les ordures domestiques régulières).

 

En manchette

Via Rail renvoie la balle à Transports Canada

TRAIN OCÉAN 150. Sollicitée afin qu'elle présente le projet Train Océan 150 en vue d'une analyse, Via Rail encourage maintenant le maire d'Amqui à se tourner vers Transports Canada afin de s'assurer de la conformité du wagon Lynnewood, en vue d'une éventuelle traversée du pays pour le 150e anniversaire de la fédération canadienne.

Jean-François Lisée promet de réinvestir dans les régions

COURSE À LA CHEFFERIE. Le candidat à la direction du Parti québécois (PQ) et député de Rosemont, Jean-François Lisée, a complété, vendredi, sa tournée de la péninsule gaspésienne avec une escale à Amqui, où il a rappelé l'importance d'appuyer les régions dans leur développement.

Ramoner sa cheminée, un geste de sécurité!

Publié le 31 août 2015

Ramoner sa cheminée, un geste de sécurité.

©gracieuseté


Faire ramoner régulièrement votre cheminée, idéalement par un professionnel, vise à prévenir un incendie. En effet, la fumée de feu de bois contient des éléments qui adhèrent à la surface intérieure de la tuyauterie de la cheminée. Ces substances inflammables, dont la principale est la créosote, peuvent s’accumuler sur les parois et provoquer un feu de cheminée. On recommande de ramoner sa cheminée minimalement une fois par année; deux fois ou plus si vous l’utilisez très fréquemment.

Si vous n’avez pas peur des hauteurs et que vous avez une certaine expérience, il est possible d’effectuer vous-même le ramonage de votre cheminée. Attendez une belle journée d’été ou d’automne, portez des vêtements que vous ne craignez pas de souiller et réunissez les outils suivants :

•      Une échelle sécuritaire;

•      Une lampe de poche;

•      Une brosse à ramoner

        (aussi appelée « hérisson »);

•      Une corde résistante;

•      Un poids;

•      Une toile de protection;

•      Un masque antipoussière;

•      Des lunettes protectrices.

Achetez votre hérisson en tenant compte du diamètre de votre cheminée et procurez-vous une corde un peu plus longue que la hauteur totale de celle-ci.

Avant de commencer le ramonage, observez l’intérieur du tuyau avec une lampe de poche. En effet, des petits animaux y ont peut-être élu domicile! Protégez ensuite la surface devant votre foyer en installant la toile de protection. Puis, ramonez en effectuant des mouvements de va-et-vient.

Enfin, débarrassez-vous des résidus de créosote et de suie dans un endroit approuvé par votre municipalité (en raison de son caractère inflammable, la créosote ne peut être jetée avec les ordures domestiques régulières).