Des écoles de La Matapédia rénovées grâce à un investissement de 13M$


Publié le 21 avril 2017

La polyvalente Armand-Saint-Onge pourra faire la réfection des salles d’habillage grâce à un investissement de 375 000$

©Photo TC Media-Jean-Philippe Langlais

ÉDUCATION.De nouveaux investissements gouvernementaux totalisant plus de 13 millions de dollars seront réalisés au cours de l'année 2017 pour assurer le maintien en bon état des écoles de la région du Bas-Saint-Laurent. Au total, plus de 50 projets de rénovation seront réalisés grâce aux fonds accordés par le gouvernement provincial.

Dans La Matapédia, plusieurs écoles affiliées à la Commission scolaire des Monts-et-Marées recevront des sommes pour la mise en œuvre de travaux importants, on parle ici d’une somme globale de 4 millions de dollars pour 24 projets. Du nombre, les fenêtres de l’École Sainte-Ursule seront remplacées (450 000$), on fera la réfection des salles d’habillage à la polyvalente Armand-Saint-Onge (375 000$), la réfection des cloisons intérieures sera faite à l’école de Saint-Damase. Par ailleurs, à la polyvalente de Sayabec, il est prévu que l’on fasse la réfection des cloisons intérieures et que l’on ajoute un dispositif anti-refoulement (275 000$), un dispositif anti-refoulement doit être installé à la polyvalente Forimont (125 000$) alors qu’à l’école Saint-Vianney, on doit faire la réfection du revêtement du plancher du gymnase et des murs extérieurs pour la somme de 213 000$.

Les écoles fermées ou en mauvais état sont inacceptables

Le ministre Sébastien Proulx

 Des investissements nécessaires

Rappelons que le 24 mars dernier, le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, annonçait des investissements gouvernementaux totalisant plus de 655 millions de dollars pour permettre aux commissions scolaires francophones et anglophones du Québec de réaliser des travaux de rénovation et près de 2 300 projets de rénovation des infrastructures scolaires seront mis en œuvre grâce à cette somme. Parmi les travaux qui pourront être réalisés, citons la mise aux normes de bâtiments; la réfection de toitures; le remplacement de portes, de fenêtres et d'installations sanitaires; et l'amélioration du système de chauffage, de ventilation ou de plomberie.

 « Les écoles fermées ou en mauvais état sont inacceptables. L'annonce pour la région du Bas-Saint-Laurent est un autre geste concret qui vise directement la réussite éducative des élèves et l'amélioration du quotidien du personnel travaillant dans les écoles québécoises», dit-il.