Sections

Gaëtan Ruest quitte la mairie… et se présente à la préfecture


Publié le 6 octobre 2017

Le maire sortant d'Amqui, Gaëtan Ruest, se présente pour le poste de préfet de la MRC de La Matapédia.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

ÉLECTIONS 2017. Maire d'Amqui depuis 1998, Gaëtan Ruest renonce à son siège pour se tourner vers la MRC de La Matapédia, où il présente sa candidature pour le poste de préfet. 

Le maire sortant a décidé d'attendre au tout dernier moment pour déposer son bulletin de candidature, vendredi. Bien qu'il croyait en ses chances de décrocher un autre mandat à la tête de la Ville d'Amqui, M. Ruest a opté pour la préfecture.

« Je me retire après 19 ans. J'ai fait le tour du jardin. Beaucoup de projets vont demeurer en plan en espérant que le nouveau conseil élu pourra en faire cheminer plusieurs, comme le camping, par exemple. Je me suis battu pendant sept ans pour faire en sorte que la MRC de La Matapédia ait un préfet à temps plein. Au moment où ça s'est fait, je me suis engagé auprès des maires de ne pas me présenter, ce que j'ai fait. Ça fait huit ans qu'il y a une personne qui occupe la fonction. Je pense que je peux apporter des idées nouvelles », affirme Gaëtan Ruest.

Vision matapédienne

Ayant défendu les intérêts des citoyens d'Amqui depuis plusieurs années, Gaëtan Ruest se dit déterminé à faire avancer La Matapédia dans son entièreté. « Les gens peuvent me faire confiance pour défendre les intérêts de La Matapédia au sens large avec ses 18 municipalités. Il n’y aura pas de favori. On est d'abord et avant tout des Matapédiens », souligne le candidat.

S'il est élu le 5 novembre, M. Ruest s'engage à ce que les citoyens puissent avoir une vision commune. « Il faut que toutes les communautés sentent qu'elles ont chacune leur place dans un plan d'action. Dans les semaines suivant mon élection, je vais inviter les maires et les conseils de toutes les municipalités à tenir une assemblée publique, avec le conseil et leur population, pour échanger avec le nouveau préfet. Ça va devenir une tradition tant que je serai là », promet Gaëtan Ruest, qui propose aussi que le vice-préfet soit nommé par les maires du territoire, plutôt que par le préfet lui-même.

M. Ruest dit vouloir s'attarder aux créneaux de développement qui ont le plus de chances de se concrétiser. Il soutient que celui de la santé sera majeur. L'exploitation des ressources forestières et l'innovation par le biais du Serex constituent d'autres priorités pour le candidat.

Duel

En poste depuis deux mandats, Chantale Lavoie avait aussi confirmé son intention de solliciter un nouveau mandat à la préfecture. « J'ai encore l'énergie, j'ai encore le goût, j'ai encore la passion. Je pense que, pour La Matapédia, je peux devenir un outil important, de par tous les contacts que j'ai. Il y a des dossiers qui sont déjà en branle et des réalisations qui sont là. Pour moi, c'est un super beau défi. Je n'ai pas donné tout ce que j'ai donné. J'ai la passion de développer ma région et j'ai le goût de servir ma collectivité », indiquait récemment Mme Lavoie.

La préfet sortante se dit fière de certaines réalisations, dont son implication à titre de présidente de la Régie intermunicipale de l'aéroport régional de Mont-Joli. Elle voit une certaine effervescence dans la Vallée et estime que « La Matapédia est sur la carte à l'échelle provinciale ».