Sections

Marchons La Matapédia: les premières excursionnistes arrivent à destination


Publié le 8 septembre 2017

Anne-Marie Perron et Monique Béland, respectivement des Laurentides et de Charlevoix, sont les premières marcheuses à compléter le chemin Marchons La Matapédia.

©Photo TC Media – Jean-Philippe Langlais

TOURISME. Sainte-Florence a accueilli, vendredi les deux premières marcheuses qui ont sillonné le parcours Marchons La Matapédia, un nouveau concept qui vient remplacer le tronçon matapédien du Chemin Saint-Rémi.

Anne-Marie Perron de Prévost et Monique Béland de La Malbaie sont des amies de longue date. Ensemble, elles ont complété en quatre jours l'itinéraire qui traverse les localités de Saint-Cléophas, Sainte-Irène, Saint-Léon-le-Grand, Albertville et Sainte-Florence. Les deux adeptes de la marche franchissaient entre 18 et 20 kilomètres par jour.

Originaire de Sainte-Jeanne-d'Arc, dans La Mitis, Mme Béland connaissait la région, mais avait le désir d'explorer davantage La Matapédia. Elles ont pris connaissance du concept via les réseaux sociaux. « On voulait parcourir un nouveau tronçon du Chemin Saint-Rémi. On a vu qu'après le Kamouraska, c'était fini pour le moment. Marchons La Matapédia a commencé à publiciser. Cela nous a attirées puisqu'il s'agissait en quelque sorte de la fin du Chemin Saint-Rémi », indique Mme Perron.

Les deux marcheuses ont eu de bons mots sur le trajet. « C'est forestier ici. J'adore le bois, c'est tranquille. On a marché sur des routes de terre, qui sont plus agréables que les routes d'asphalte. Tout est beau, tout est parfait », ajoute Monique Béland.

Anne-Marie Perron et Monique Béland disent avoir apprécié l'accueil des Matapédiens, lors des différentes escales réalisées et seraient prêtes à recommander le périple à quiconque aime la marche. « Les gens sont accueillants. Ils nous attendent. Il y en a même qui nous accompagnent! », mentionne Mme Perron.

Instigateurs satisfaits

Marchons La Matapédia propose un forfait de cinq nuitées et quatre jours de marche. Le concept est né après l’abandon temporaire du tronçon matapédien du parcours pédestre panquébécois du Chemin Saint-Rémi, qui était un attrait touristique important pour des municipalités matapédiennes. Le trajet entre Saint-Cléophas et Sainte-Florence a donc été repris, avec l’accord des responsables du Chemin Saint-Rémi, conservant ainsi les mêmes installations et balises.

Les membres du comité de concertation Marchons La Matapédia ont accueilli les premières marcheuses avec enthousiasme, au terme de plusieurs mois de travail. « Nous les attendions avec impatience. Nous sommes heureux de pouvoir les accueillir et de leur faire vivre une expérience qui met en valeur notre Matapédia. Nous espérons qu’elles pourront devenir, en quelque sorte, des ambassadrices pour notre région et qu’elles inciteront leurs connaissances à venir essayer le concept de Marchons La Matapédia », souligne le membre du comité et responsable des inscriptions Sylvain Sénéchal.

Le site Internet www.marchonslamatapedia.ca fournit toutes les informations sur l'itinéraire et les services disponibles aux personnes intéressées à sillonner La Matapédia. L'initiative prendra fin, pour la saison 2017, le 1er octobre.