Sections

Parents-Secours de retour pour assurer la sécurité des enfants


Publié le 21 juillet 2017

Les maisons où sont affiché cette enseigne signalent qu’elles sont des endroits sécuritaires pour toutes personnes en détresse.

©Photo gracieuseté

L’initiative Parents-Secours est de retour dans la MRC de La Matapédia. Près de la moitié des responsables de servies de garde (RSG) en milieu familial de la région ont déjà affiché l’enseigne de ce mouvement d’entraide sociale dans leur fenêtre pour indiquer que leurs demeures est un endroit sécuritaire et où, enfants comme adultes, peuvent demander de l’aide en cas de détresse ou d’urgence. 

Cette initiative a vu le jour en 1976 à Drummondville, au Centre-du-Québec. Elle a déjà été en vigueur dans la région et elle y fait un retour.

Depuis sa fondation, ce service sert, entre autres, à procurer un lieu sûr aux enfants qui se promènent dans les rues qui se sentent suivis, menacés, ou tout simplement, perdus. Aujourd’hui, le service vise tout le monde et s’étend même aux personnes âgées qui peuvent ressentir des malaises, être en détresse ou bien être perdues.

L’aide apportée par les participants de Parents-Secours se limite souvent à rassurer la personne en détresse et appeler la police ou les secours.

Josée Lessard, du centre de la petite enfance L’Enfant Joue, insiste sur le fait que, même avec l’enseigne, personne n’est dans l’obligation d’ouvrir la porte à n’importe qui. « On explique aux membres que s’ils ne sentent pas en confiance, ils ne sont pas obligés d’ouvrir la porte. Jamais il ne faut mettre sa propre sécurité en jeu. Les gens peuvent mettre la pancarte dans leurs portes de neuf à cinq, du lundi au vendredi, s’ils le veulent », explique-t-elle.

Jusqu’à maintenant, une vingtaine de responsable de service de garde en milieu familial prenne part à l’initiative Parents-Secours. Selon Josée Lessard, l’objectif est d’inclure, prochainement, la totalité des 57 RSG de la Matapédia dans le mouvement.