Sections

Bilan de mi-saison positif pour la pêche au saumon


Publié le 21 juillet 2017

La pêche au saumon dans la Vallée de la Matapédia connait du succès cette année.

©Photo TC Media – Charles Lepage

En ce milieu de saison de pêche au saumon, la Corporation de gestion des rivières Matapédia et Patapédia (CGRMP) affirme que les statistiques se rapprochent de l’année record de 2011. Bien qu’il en déplaise à plusieurs pêcheurs, l’instauration de la remise à l’eau des grands saumons semble porter ses fruits.

Après une saison plutôt difficile, l’an dernier, en termes de fréquentation des rivières, le tout semble s’être stabilisé en 2017. Selon la directrice générale de la CGRMP, Michèle Lévesque, plusieurs amateurs de ce loisir estival auraient boudé les rivières matapédiennes à cause des nouveaux règlements du Ministère quant à la remise à l’eau obligatoire des saumons de plus de 63 centimètres. « Après une année difficile, on remarque une plus grande présence de pêcheurs sur le bord des rivières. Le nombre de pêcheurs correspond à nos estimés de début de saison », explique Michèle Lévesque.

Il y a deux ans, le gouvernement a imposé une formule inversée a presque toutes les rivières à saumon du Québec. Par le passé, la saison débutait avec l’autorisation de garder les grands saumons, jusqu’à ce que le décompte du nombre de saumons soit fait. Après le recensement, il était possible d’établir si les grands saumons pouvaient être conservés ou non. Dorénavant, la saison est entamée avec l’obligation de remettre toutes les prises à l’eau, jusqu’à ce que le recensement permette le contraire.

« Une partie de la clientèle n’est pas à l’aise avec la remise à l’eau. On essaie de leur faire comprendre que ce n’est pas de notre ressort et on leur explique les fondements de ce principe. Avec le temps, on s’habitue. C’est grâce à ça qu’on sait que nous, ou nos enfants allons pouvoir prendre du saumon demain et l’année prochaine. De toute façon, c’est toujours le fun la pêche au saumon ! », stipule Michèle Lévesque.

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour assurer le succès de la deuxième moitié de saison. Même si elle ne démontre aucune inquiétude, Michèle Lévesque avoue que le niveau de l’eau peut toujours jouer des tours. Elle cite en exemple des rivières aux alentours de Gaspé, qui éprouvent des difficultés à ce niveau. « On se croise les doigts pour ne pas vivre la même sécheresse qu’en 2012 ! », ajoute-t-elle.

Qualité de pêche toujours au rendez-vous

Michèle Lévesque est claire à ce sujet : la pêche, cette année, est très bonne. Plusieurs gros saumons ont gobé les mouches des pêcheurs. Des dizaines de grands saumons d’une trentaine de livres et de plus de 40 pouces ont été pêchés depuis le début de la saison, et ce, à presque tous les jours. Ces résultats, selon la directrice générale de la CGRMP, sont le fruit de la remise à l’eau.

« On doit comprendre que la pêche au saumon, c’est un mode de vie. C’est une activité agréable qui va au-delà des résultats », conclut Michèle Lévesque.

Le fameux recensement devrait avoir lieu dans les prochains jours, La CGRMP a l’obligation de fournir les résultats de ce décompte d’ici la fin juillet.

Initiation à la pêche sur la rivière Matapédia

Les 1er, 2 et 3 septembre, la rivière Matapédia sera l’hôte d’une activité de mentorat et d’initiation à la pêche à la mouche. Après avoir voyagé à travers la province, l’activité originalement créée sur cette rivière y sera de retour cette année, à Amqui. D’amples informations sur le sujet sont disponibles auprès de la CGRMP.