Sections

6 heures de course pour une bonne cause


Publié le 20 juillet 2017

Ces quatre Lac-Humquiens se relaieront, à la course, pendant six heures au profit de la Fondation pour les enfants malades du coeur.

©Photo gracieuseté

Courir le même nombre de temps que dure une chirurgie à cœur ouvert, c’est le défi que relèveront quatre Lac-Humquiens pour soutenir la Fondation québécoise des enfants malades du cœur, le 26 août.

Chantal Doucet, Louise Doucet, Sarah Dechamplain et Jean-Philippe Ferland s’attaqueront à la toute première édition de l’évènement Courir 6H en cœur à Rimouski. Ils formeront l’équipe des P’tits cœurs battants. Ils se relaieront, à tour de rôle, pour soutenir les enfants malades et leurs familles.

Leur objectif est d’accumuler 700 $ en dons, qui seront remis directement à l’organisme. Celui de la Ville de Rimouski est fixé à 30 000 $. L’évènement parcourt les quatre coins de la province. Rimouski est le point de départ de cette tournée. Ensuite, ce sera au tour de Sherbrooke, Joliette, Saguenay, Québec et Montréal d’accueillir l’évènement. Après la dernière course, à Montréal, la fondation espère pouvoir remettre 305 000 $ aux enfants et à leurs familles. Au moment d’écrire ses lignes, 10 % de ce montant est amassé, soit 30 078 $.

L’enjeu touche particulièrement les membres de l’équipe du Lac-Humqui. La fille de l’une des participantes, Louise Doucet, est atteinte de la trisomie 21. Le syndrome lui a provoqué une malformation cardiaque qui a nécessité plusieurs interventions médicales. Il ne sera pas difficile pour eux de trouver de la motivation, puisque le nom de Marie-Josée Torres-Doucet ne cessera de résonner dans leurs têtes.

Ces dons dont bénéficieront les familles serviront à couvrir beaucoup de frais qui englobent les déplacements fréquents vers les centres hospitaliers, les équipements pour assurer un suivi permanent à la maison et les dépenses accessoires, comme les nuitées à l’hôtel ou bien les repas. Ces dons absorberont aussi les coûts reliés aux déplacements des cliniques itinérantes.

Au Québec, un enfant sur 100 naît avec des troubles cardiaques. Près de la moitié d’entre eux doivent subir des interventions chirurgicales. À noter aussi que les anomalies cardiaques infantiles sont 80 % plus fréquentes que les cas de cancer chez les enfants.

Les P’tits cœurs battants font appel à la générosité de la population. Il est possible de donner via le site web de Courir 6H en cœur, ou bien directement auprès des concurrents.