Sections

105 km de vélo et 30 km de course au nom de la santé mentale


Publié le 17 juillet 2017

Après plus de six mois d’entraînement, les six femmes d’Amqui sont prêtes à surmonter ce défi de taille.

©Photo gracieuseté

Surmonter l’un des plus importants défis sportifs au Canada au profit de la recherche sur la santé mentale, c’est la mission que six femmes d’Amqui se sont donnée. Les 26 et 27 août, elles s’attaqueront à une imposante activité cyclosportive, alors qu’elles parcourront 105 kilomètres dans un dénivelé de 1800 mètres à vélo ou 30 kilomètres de course à pied en sentiers dans le cadre des Défis du parc national de la Mauricie. Le tout, au profit de la recherche sur la santé mentale.

Isabelle Paquin, Sophie Lévesque, Annie Fournier, Noémie Malenfant, Kathleen Lefrançois et Myriam Cantin, tous originaires d’Amqui, participent au volet Les Roses des Défis du parc national de la Mauricie, une compétition réservée aux femmes. Lors de la première année de l’évènement, elles étaient une trentaine de participantes. Cette année, elles seront plus de 250 à trimballer les pentes du parc national de la Mauricie.

Grâce cet engagement, et à leur détermination, les six Amquiennes participent à un programme de remise en forme depuis le mois de janvier, en vue de cet imposant défi. Elles sont suivies par plusieurs entraîneurs et professionnels de l’alimentation et de la santé.

Bien qu’elles ne se connaissaient pas il y a de ça quelques mois, les six dames se sont rapidement liées d’amitié grâce à leurs entraînements communs. Une fois par mois, elles vont s’acclimater avec le parcours mauricien en compagnie de 250 autres femmes qui prendront part à ce défi.

Isabelle Paquin, qui en sera à sa quatrième participation au défi des Roses, se dit confiante de finir le parcours de 30 kilomètres de courses, chose qu’elle n’a pu faire l’an dernier à cause d’une vilaine blessure. « Je me sens super en forme. Je suis très confiante et nous sommes prêtes à nous pousser au bout de nous-même », explique-t-elle.

La santé mentale est un enjeu important et qui tient à cœur les six concurrentes. Surtout qu’une d’entre elles œuvre dans ce domaine. Tous les profits et dons amassés pour ce défi seront versés à l’Institut Douglas, un meneur en termes de recherche sur la santé mentale. De nos jours, ce serait un Québécois sur cinq qui serait affecté par des troubles mentaux.

« C’est vraiment une cause importante dont on entend peu parler. Il faut démocratiser cette maladie, en parler et faire tomber les préjugés. Les problèmes de santé mentale, c’est très large et sa touche l’ensemble de la population, vieux comme jeunes », ajoute Isabelle Paquin.

L’objectif a été fixé à 75 000 $. L’an dernier, elles l’avaient surpassé haut la main et elles sont confiantes de faire de même cette année. Les dons sont remis sous forme de bourse pour des chercheurs de l’Institut. Petite particularité, le volet des Roses des Défis du parc national de la Mauricie remettra des bourses uniquement aux chercheures féminines de l’Institut Douglas. Il est possible de faire des dons et de donner un coup de pouce à ses participantes matapédiennes en se rendant sur le site web de l’Institut Douglas.