Sections

Départ de médecins à l’hôpital d’Amqui : pas d’inquiétude à avoir


Publié le 14 juillet 2017

Le centre hospitalier d’Amqui compte actuellement 24 médecins dans sa brigade.

©Photo TC Média - Louis Laflamme

D’ici la fin du mois d’août, trois médecins de famille quitteront leurs fonctions au centre hospitalier d’Amqui. Toutefois, le Centre Intégré de Santé et de Services Sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent assure que la période de recrutement a porté ses fruits, et que trois jeunes médecins prendront leurs places.

Le 30 juin sera la dernière journée de travail en sol matapédien pour Dr Manon Saint-Amand. Les 1er et 23 août marqueront les départs de Dr Isabelle Poirier-Ruel et de Dr Patrick Charland.  

Le Dr Simon Delisle, du CISSS du Bas-Saint-Laurent, affirme des séries de départs de la sorte sont fréquentes dans les hôpitaux régionaux comme celui d’Amqui. Il insiste sur le fait qu’il soit normal dans une carrière en médecine de changer de lieu de pratique comme le font ces trois médecins, et ce, pour plusieurs raisons.

Il veut aussi rassurer la population en ajoutant qu’aucun impact ne sera engendré sur la quantité et la qualité des services offerts par le centre hospitalier d’Amqui. Les 2500 patients qui étaient sous la tutelle des trois médecins démissionnaires seront automatiquement jumelés à un autre médecin. Ces patients matapédiens devraient recevoir une lettre de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) concernant ce changement au courant du mois de septembre. Ils n’auront pas à se présenter devant un guichet de patient orphelin et peuvent toujours prendre rendez-vous avec un médecin comme à l’habitude.

En ce moment, l’hôpital d’Amqui compte 24 médecins pratiquants. En temps normal, il devrait y en avoir 28,5. Dr Delisle explique que le roulement d’effectif et la répartition des tâches se font, tout de même, très bien.

Le hasard fait bien les choses

Pour pourvoir combler les postes laissés vacants par Dr Manon Saint-Amand, Dr Isabelle Poirier-Ruel et Dr Patrick Charland, l’hôpital d’Amqui a réussi à attirer trois nouveaux médecins. Or, ce n’est que le fruit du hasard. Avec son recrutement de finissants, Amqui aurait bien pu mettre la main sur cinq médecins, ou un seul. Si la parité n’avait pas été atteinte et qu’Amqui n’avait pas réussi à mettre la main sur ces trois médecins, l’hôpital aurait dû compenser et redoubler d’efforts sur le recrutement l’année suivante.    

Le trio de nouveaux médecins qui pratiqueront à Amqui est composé de deux femmes et d'un homme. Ils devraient entrer en fonction au même moment que le départ de leurs homologues.

Les patients matapédiens ne devrait pas s’inquiéter du départ des trois médecins, assure Dr Simon Delisle.

©Photo TC Média - Louis Laflamme