Sections

Recherche pour réduire les émissions de méthane des bovins


Publié le 11 juillet 2017

Les bovins rejettent du méthane.

©Photo TC Media-Archives

Les agriculteurs savent qu'il est important de préserver la qualité des terres, de l'eau et de l'air pour assurer la viabilité de leurs exploitations d'une génération à l'autre. Ils savent aussi qu'un environnement sain et une économie forte vont de pair.

Ottawa confirme l'octroi d'une contribution de 1,1 M $ à l'Université de Lethbridge pour étudier des façons de réduire les émissions de méthane des bovins.

Cette étude réalisée en collaboration avec l'Université de Lethbridge fait partie de 20 nouveaux projets de recherche appuyés par le Programme de lutte contre les gaz à effet de serre en agriculture (PLGESA), un partenariat de 27 M $ avec des universités et des groupes écologistes du Canada. Le programme appuie la recherche sur des pratiques et des technologies que peuvent adopter les agriculteurs pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

« Les agriculteurs canadiens pratiquent une excellente gérance des terres et de l'environnement. Ces nouveaux investissements font partie de l'engagement du gouvernement à lutter contre les changements climatiques et à faire en sorte que nos agriculteurs deviennent des chefs de file mondiaux dans le développement et l'utilisation de technologies et de procédés propres et durables», déclare Lawrence MacAulay, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire.

« Le gouvernement est déterminé à contribuer à la lutte contre les changements climatiques. Cet investissement aidera les agriculteurs à adopter des pratiques durables pour réduire la quantité de méthane émise tout en maintenant la productivité de leurs troupeaux et en renforçant leurs entreprises », précise Kent Hehr, ministre des Anciens Combattants, ministre associé de la Défense nationale et député (Calgary Centre).