Sections

Hausse de fréquentation au transport adapté et collectif de la Caravelle


Publié le 17 mai 2017

Charline Boulianne est la directrice générale du transport collectif et adapté de la Caravelle.

©Photo TC Media-Jean-François Desaulniers

TRANSPORT EN COMMUN ET ADAPTÉ. La demande pour le service de transport adapté et collectif connaît un certain essor dans La Matapédia, si l’on se base sur les statistiques de 2016 de l’organisme. Pour 2017, l’organisme planche sur quelques projets pour améliorer l’offre sur le vaste territoire à couvrir de La Matapédia.

Selon les statistiques de la Caravelle, l’organisme a orchestré 1454 déplacements en 2016 (au volet transport collectif) par rapport à 1193 en 2015. Pour le volet du transport adapté, 14 130 déplacements ont été effectués en 2016 comparativement à 13 547 transports en 2015, une tendance à la hausse observable depuis quelques années. Le rapport d’activités de la Caravelle montre aussi que 33% des déplacements au transport réguliers étaient en éducation (étudiants) alors que 43% des usagers utilisaient le service pour des motifs de santé. Par ailleurs, le service est en opération 52 semaines par année et l’organisme dispose de 3 minibus adaptés, une voiture de taxi adapté et un minibus GMC 2016. La directrice générale de l’organisme, Charline Boulianne, explique aussi que le service s’avère profitable, malgré les coûts de l’essence qui sont en hausse et l’étendue du territoire matapédien à couvrir. Celle qui est en poste depuis 1998 remarque que le service est en bonne santé et continue de croître.  « Nous avons un service qui est rentable, les deux services ensemble terminent avec un surplus. L’an dernier, nous célébrions 25 ans d’existence et ici, la réalité territoriale est tout autre par rapport à Rimouski ou d’autres agglomérations, nous le voyons au quotidien. Depuis 2003, le transport collectif donne un service essentiel pour des gens qui doivent faire de longs déplacements dans les 18 municipalités, je crois que c’est important de le faire connaître et de le bonifier », dit-elle.

Nous avons le désir que la fréquentation du transport collectif augmente encore

Charline Boulianne

 Des projets pour 2017

Par ailleurs, la MRC de La Matapédia continue de se ranger son service de transport collectif et adapté en 2017. En ce sens, au dernier conseil des maires de la MRC de La Matapédia, une demande de financement de 35 000$ a été faite au ministère des Transports afin d’assurer la continuité de ce service. Certains maires ont réclamé une étude portant sur la satisfaction des usagers vis-à-vis ce service.  Afin de maximiser la visibilité et la connaissance des services au sein de la MRC, Charline Boulianne aimerait voir quelques améliorations être apportées pour améliorer son ancrage dans La Matapédia. «Nous avons le désir que la fréquentation du transport collectif augmente encore puisque le service ne coûte que 3$ par déplacement. En 2017 et 2018, est-ce que des abris pourraient être envisageables pour notre clientèle? Au chapitre de la visibilité, de l’affichage avec les destinations et une carte d’embarquement pourraient contribuer à améliorer l’expérience des utilisateurs », dit-elle.  « La MRC est notre mandataire et je partage leur préoccupation de s’assurer d’offrir un bon service, de prendre le pouls de la population. Depuis le début, nous faisons plusieurs pas et augmentons la clientèle. Mais il y a toujours une éducation à faire par rapport aux bienfaits de tels services », dit-elle. Dans un autre registre, rappelons qu’en 2016, la MRC de La Matapédia s’est joint aux autres MRC du Bas-Saint-Laurent pour monter un plan de transport collectif entre MRC, via la firme Gestrans. Selon l’étude, l’implantation de circuits régionaux pour l’ensemble des MRC coûterait au moins 2M$ pour une première année.  Le projet est toujours à l’étude par l’ensemble des maires, particulièrement en ce qui a trait aux coûts de déploiement d’un tel projet.