Des bacs et de l’insertion professionnelle avec «Palettes en herbe»


Publié le 19 avril 2017

L’intervenante en employabilité Marie-Ève Saint-Laurent et des participants au projet « Palettes en herbe »

©Photo TC Media-Jean-Francois Desaulniers

EMPLOYABILITÉ.Neuf jeunes dynamiques de La Matapédia pourront mettre en marché des bacs à fines herbes et décrocher un diplôme, après leur participation au projet « Palettes en herbe ». Le projet de 26 semaines piloté par Tremplin Travail Vallée de la Matapédia a obtenu la participation financière de Services Québec, Emploi-Québec et la collaboration du Centre d’éducation aux adultes de la Vallée. 

Les futurs diplômés ont organisé une activité porte ouverte, le 19 avril, au Centre de formation professionnelle d’Amqui. Dans le cadre du projet, les participants devaient concevoir des bacs à fines herbes avec du bois de palette, tout en travaillant sur la mise en marché et selon les étapes du démarrage d’une entreprise. L’un des participants, Alexis Pineault, s’est montré fier du travail réalisé en vue d’acquérir de l’expérience professionnelle et pour l’obtention future d’un précieux diplôme. « À la fin du projet, nous aurons fait un total de 450 heures et nous obtiendrons un diplôme de formation de métier semi-spécialisé d’ouvrier à la préparation des bois massifs », dit-il.

L’intervenante en employabilité, Marie-Eve Saint-Laurent se aussi réjouit de l’engagement des participants et de leur implication dans les différentes phases menant à la mise en marché des bacs. «Il y a 375 heures de pratique et 75 heures de formation et lors de l’obtention du diplôme, les participants pourront travailler entre autres dans les usines de meubles, portes et fenêtres. En plus du volet entrepreneurial, nous avons travaillé avec eux pour la recherche d’emplois et il y a des visites d’entreprises »       

 Un projet unique en région

Au terme du projet, les bacs à fines herbes seront mis en vente sur la page Facebook « Palettes en herbe ». Mme Saint-Laurent ignore si le projet sera de retour dans sa forme actuelle, l’an prochain, mais confirme que tout est mis en œuvre pour répéter l’expérience. « Nous espérons que le projet sera reconduit dans sa forme originale l’an prochain, en septembre ou à l’hiver. Nous avons ajouté un volet formation au projet. Les gens peuvent déjà commander leurs bacs à fines herbes en contactant Tremplin Travail et ils pourront aussi venir les chercher au CFP à Amqui », dit-elle.