Le contrat de construction du centre administratif de la MRC octroyé à Marcel Charest et Fils Inc.


Publié le 18 avril 2017

Les élus de La Matapédia en rencontre..

©Photo TC Media-Jean-Francois Desaulniers

MUNICIPAL. Le contrat pour la construction du nouveau centre administratif de la MRC de La Matapédia a été octroyé à l’entreprise Marcel Charest et Fils Inc. de Saint-Pascal dans le Kamouraska.

L’ouverture des soumissions s’est faite le 6 avril et 10 entreprises étaient sur les rangs pour le contrat. Un comité d’architectes Goulet et Lebel a confirmé la conformité de l’ensemble des dossiers présentés. La préfète de la MRC de La Matapédia, Chantale Lavoie confirme que cette entreprise a déjà une expertise dans les centres administratifs et bâtiments de ce genre. « Le plus bas soumissionnaire était à 3 949 000$, plus les taxes. C’est une firme qui a déjà obtenu des contrats dans La Matapédia. Ils ont également construit le nouveau centre administratif du Kamouraska, en décembre 2015 », ajoute-t-elle. 

Mme Lavoie affirme que la soumission offerte entre dans les coûts projetés et que le cap pour la construction complète est maintenu. « Nous entrons dans les prévisions budgétaires. Maintenant, en vertu du règlement d’emprunt, il faut transmettre au ministère des Affaires municipales la plus basse soumission conforme pour établir le protocole d’entente. Lorsque ces documents seront signés et entérinés, nous pourrons envisager un début de la construction cet été », dit-elle.  Le centre, dont les coûts totaux sont estimés à 5,4 M$, sera bâti sur le terrain voisin de la concession Ford à Amqui. Le déménagement complet des employés dans le nouveau bâtiment est prévu en 2018. Son premier étage sera réservé aux élus et au soutien aux entreprises alors que le deuxième étage comportera des bureaux de professionnels et inspecteurs.    

Un Fonds local de solidarité en élaboration

Les élus travaillent aussi à la mise sur pied d’un Fonds local de solidarité, qui pourra permettre du développement économique et qui impliquera d’autres partenaires que la MRC. En appui aux fonds réunis par le milieu (chaque partenaire doit investir 75 000$), le Fonds de solidarité FTQ vient compléter la mise avec un crédit variable, pour une valeur totale de tout près de 1 M$ mais le tout est en élaboration.  « Cela pourrait être un Fonds intéressant pour nos entreprises. Des détails sont à venir et en élaboration dans ce dossier», dit-elle.